fbpx

« Et si on allait mieux » par François Deymier : Les pouvoirs de la calinothérapie.

Plus d’infos sur l’émission : diffusion : 19/12/2017 | « Et si on allait mieux » par François Deymier : Les pouvoirs de la calinothérapie
(Version Podcast : cliquez ici)

Les propos tenus dans cette émission n’engagent que la ou les personnes invitées, et en aucun cas la rédaction de btlv.fr qui n’a que pour mission de vous informer sur toutes ces hypothèses dans un souci d’exploration.

« Et si on allait mieux » : dans cette émission, il est question de calinothérapie, une pratique qui permet de retrouver des instants simples et essentiels.

François Deymier reçoit Magalie Mathé, qui anime des ateliers câlins. Elle puise ses ressources dans différentes méthodes pratiquées : l’alimentation vivante, mémoire cellulaire, hypnose, Gestalt-thérapie, communication non violente, voix de l’acte, méditation, tantra et depuis toujours, la danse.

QU’EST-CE QUE LA CALINOTHÉRAPIE : Selon les scientifiques, les gestes affectueux ont une réelle influence sur notre santé. Les câlins seraient la meilleure arme pour lutter contre le stress et la dépression. C’est Céline Rivière, psychologue clinicienne, qui forge le terme de calinothérapie.

Magali Mathé explique « Que vous soyez un Homme ou une Femme, dans un espace sans sexualité, ni baiser, ni nudité, vous recevez ma Tendresse avec un toucher doux, délicat et enveloppant, afin de prendre soin de Vous. »

Dans une étude publiée en 2012, le psychologue suédois Jan Astrom indiquait que seulement 10secondes de câlins suffisent à avoir un effet positif sur notre santé en augmentant le taux d’ocytocine, l’hormone du bonheur.

Cette hormone permettrait d’améliorer :
-La confiance en soi
-Les relations avec autrui
-Le bien-être général
– La calinothérapie ferait chuter le taux de cortisol (hormone de stress).

Pour en savoir plus sur les ateliers de notre invitée : cliquez ici

Status:

Errors:

À la Une

MÉDITATION ACTIVE : Du mantra aux malas ou inversement

20 septembre 2020 – Les répétitions des mantras canalisent le mental, détendent le corps et apaisent l’esprit. Les malas sont utilisés comme des guides à la pratique des mantras.

QU’EST-CE QU’UN MALA ?

C’est un collier/chapelet de perles d’ailleurs mala (ou malajapa) est un mot sanskrit qui signifie  “guirlande“. Il fut utilisé par les sages depuis des milliers d’années pour leurs méditations. Les bouddhistes et les pratiquants de yoga l’utilisaient et l’utilisent encore dans leurs pratiques. Égrainer le mala (faire passer les perles une par une dans les doigts) permet de « compter » le nombre de fois que l’on récite un mantra.

Les malas sont composés de 108 perles et d’une perle Gourou. Cette dernière sert de repère après avoir égrainé les 108 perles de comptage.

Il existe aussi des malas avec 18, 27 ou 54 perles pour des séances de méditation plus courtes mais le nombre de perles est toujours proportionnel à 108.

POURQUOI RÉCITER DES MANTRAS ?

En sanskrit, « Man » signifie « penser » et « trana » veut dire « protection ».

Outre l’éventuel aspect protecteur des malas ils peuvent être utilisés pour divers raisons d’accompagnement. D’après Mya (créatrice de malas), réciter des mantras permet une meilleure circulation de l’énergie, peut améliorer l’état émotionnel et peut provoquer un apaisement général.

COMMENT CA MARCHE ?

Les mantras peuvent être des sons, des mots (« Om »…), de courtes prières ou formules qu’on répète à voix haute un certain nombre de fois, car, en Yoga la voix est utilisée comme un moyen de guérison. L’essence du mantra se retrouve dans le son, la vibration. L’énergie du récitant serait transformée de telle sorte que des bienfaits soient observés tant au niveau psychique que physique. Ils existent des mantras dédiés à divers objectifs et chacun peut trouver le sien. De nombreux mantras sont également liés à une divinité, mais cette pratique n’a pas forcément de connotation religieuse.

Pour voir l’émission « Bienvenue en Terre Happy: La Magie des Malas Sacrés avec Mya », c’est par ici:

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

2020-03-24T17:46:45+01:0019 décembre 2017|

Sujets susceptibles de vous intéresser