fbpx

LA RÉFLEXOLOGIE : Une pratique ancestrale

13 septembre 2020 – Amateur de pratiques zen pour le corps et l’esprit, la réflexologie est l’art des papouilles sous les pieds, mais pas que…

La réflexologie est une pratique thérapeutique qui repose sur le fait que chaque organe, partie du corps ou fonction physiologique correspondrait à une zone ou un point sur les pieds, les mains, le visage ou les oreilles : réflexologie plantaire, palmaire, faciale ou encore auriculaire.

D’après la fédération française des réflexologues, il existerait dans le pied, la main, l’oreille et le visage une cartographie du corps entier qui serait composée de zones réflexes associées, à travers les terminaisons nerveuses, à un organe, une glande ou une partie du corps.

En stimulant ces zones réflexes, la réflexologie permettrait d’agir sur la partie du corps y étant liée.

UNE PRATIQUE MILLÉNAIRE

Un pictogramme retrouvé à Sakkarah, dans le tombeau d’un pharaon médecin d’Ankhmahor serait la trace la plus ancienne de la Réflexologie qui trouverait peut-être ses origines en Égypte au moins 2330 av. J.-C. Sur le sarcophage du pharaon étaient représentées des scènes de soins dentaires, d’embaumements, de pharmacologie, d’accouchements et de réflexologie. L’idéogramme « pied » signifie littéralement « partie du corps qui sauvegarde la santé » en Chine.La réflexologie existerait depuis 5000 ans en Asie.

L’empreinte du pied de Bouddha est d’ailleurs illustrée par différentes petites cases qui correspondraient à la tête ou encore à nos organes sensoriels. En Inde et dans la tradition hindoue, les représentations des pieds de Bouddha ou de Vishnu, sont emplies de symboles liant science et spiritualité. La réflexologie peut trouver sa naissance également chez les Incas et des Indiens d’Amérique, mais seuls les récits permettent d’envisager cette origine. En effet, ces peuples n’usaient que de la transmission orale.

POURQUOI LA RÉFLEXOLOGIE ?

Elle permettrait de rééquilibrer l’énergie du corps, de drainer les toxines accumulées dans l’organisme et de soulager certaines douleurs.

La réflexologie, entre autres produirait un état général de relaxation, réduirait l’anxiété, améliorerait le sommeil et réduirait les symptômes prémenstruels.

LES PIONNIERS DE LA RÉFLEXOLOGIE OCCIDENTALE

Le Dr Fitzgerald a étudié le « traitement pas les pieds » (et par les mains). Il proposa un découpage du corps en 10 zones de la tête aux pieds. Eunice Ingham, physiothérapeute et collaboratrice du Dr Fitzgerald, avait poursuivi les travaux de son mentor et mis au point une cartographie détaillée du corps représenté sur les mains et sur les pieds. Elle est considérée comme la pionnière de la réflexologie moderne en occident dans les années 1930. On lui doit le premier ouvrage de réflexologie et la première école.

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(SCIENCE) Notre tête révèle un organe inconnu jusqu’à ce jour

21 octobre 2020 — Publiée dans la revue Radiotherapy and oncology, une étude révèle l’existence d’un nouvel organe niché dans le nasopharynx humain. Un ensemble de glandes salivaires bilatérales. Jusqu’à il y a trois ans, les scientifiques pensaient que le corps humain contenait 78 organes. Depuis ils ont revu à la hausse le nombre de ses derniers en y rajoutant notamment le mésentère qui relie l’intestin aux parois abdominales. Cette fois, il va falloir également compter avec de nouvelles glandes salivaires. C’est une équipe de chercheurs néerlandais qui a fait cette

découverte anatomique. Niché à l’arrière du nasopharynx, ce nouvel ensemble de glandes salivaires a été découvert lors d’examens menés avec un PSMA sur des patients souffrant d’un cancer de la prostate. C’est grâce aux injections de glucose radioactif lors du scan que l’organe fut découvert.

Crédit photo : Institut néerlandais du cancer

ON A TOUS LES GLANDES

Notre corps est équipé de glandes salivaires dites « majeures » (ndld : les glandes parotides, sous-maxillaires et sublinguales) mais aussi de près d’un millier de glandes salivaires supplémentaires dites “mineures”. Minuscules, celles-ci sont nichées dans le tractus aérodigestif et dans toute la zone buccale, ce qui n’est pas le cas de ce nouvel organe qui appartiendrait aux glandes dites « majeures ». Placées précisément derrière le nez et au-dessus du palais, ces glandes se trouvent près du centre de notre tête. La question que beaucoup se posent est légitime : comment sommes-nous passés à côté depuis l’avènement de la radiographie ? Les spécialistes avancent que cette zone n’est pas très accessible. Pour certains, seules les nouvelles techniques d’imagerie PSMA-PET / CT peuvent le permettre.

Sur BTLV, on se demande souvent s’il existe un grand architecte à l’espèce humaine et il est certain que si la question est longtemps posée, une chose est sure, le corps humain est vraiment la plus belle machine qu’il a inventée…

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

2020-09-10T17:55:59+02:0013 septembre 2020|

Sujets susceptibles de vous intéresser