20 janvier 2022 – L’agence spatiale russe Roscosmos a annoncé jeudi le départ de sa seule femme cosmonaute en activité, Anna Kikina, vers la Station spatiale internationale (ISS).

Anna Kikina est une ingénieure de 37 ans. Elle sera la cinquième femme russe cosmonaute professionnelle à être envoyée dans l’espace par la Russie.

Plusieurs choix s’offrent à Mme. Kikina. En effet l’année dernière, l’agence annonçait qu’elle monterait à bord du Crew Dragon de SpaceX si Moscou signait un accord avec la Nasa. La cosmonaute partirait en août.

En revanche si le partenariat n’aboutit pas, Anna Kikina s’envolerait en septembre à bord d’une fusée russe.

CINQ FEMMES

Bien que les États-Unis et les Européens ont envoyé des dizaines de femmes vers l’ISS, la Russie a encore un peu de retard.

En effet, la dernière femme envoyée par Moscou dans l’espace était Elena Serova, de septembre 2014 à mars 2015.

Il est vrai cependant que la première femme de l’histoire envoyée dans l’espace, Valentina Terechkova, l’a été par l’URSS, le 16 juin 1963. Elle a ensuite été suivie par Svetlana Savitskaïa en juillet 1984, qui elle a effectué une sortie spatiale.

La troisième femme, Elena Kondakova, est restée un peu plus longtemps en orbite. Elle a réalisé une mission de cinq mois à bord de la station Mir de 1994 à 1995. A ne pas négliger puisque c’est le premier vol de longue durée effectué par une femme.

En octobre dernier, la Russie avait également autorisé un séjour de 12 jours à l’actrice Ioulia Peressild et au réalisateur Klim Chipenko à bord de l’ISS pour tourner des scènes de film.

PREMIÈRE DANS L’HISTOIRE DE L’ISS

L’agence Roscosmos a aussi ajouté jeudi qu’une fusée Soyouz s’envolera pour l’ISS en mars avec à son bord trois cosmonautes russes : Oleg Artemiev, Denis Matveïev et Sergueï Korsakov.

« Pour la première fois dans l’histoire de l’ISS, l’équipage du Soyouz comprendra trois cosmonautes professionnels russes » a déclaré l’agence spatiale.

La composition de cet équipage s’explique par le fait que le contrat avec la Nasa sur des vols communs arrive bientôt à son terme.

« Des pourparlers sont actuellement en cours pour prolonger le contrat » a précisé à l’AFP un représentant de Roscosmos.

Noémie Perrin (rédaction btlv.fr Source AFP)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV