13 janvier 2022 – Près de la ville d’Esquina en Argentine, une série de mystérieuses mutilations de bétail fait planer l’ombre du chupacabra. Cryptide pour les uns, bête assoiffée de sang et bien réelle pour les autres, beaucoup sur place craignent que la créature soit à l’origine de ces meurtres troublants.

Selon un reportage des médias locaux , les mutilations se sont passées autour de la propriété de l’agriculteur Hugo Valenzuela.

Au cours des deux derniers mois, l’homme a trouvé certaines de ses vaches tuées d’une manière particulière. Et comme souvent dans les cas de mutilations de bétail, leurs langues, mamelles et organes reproducteurs ont été retirés avec une précision chirurgicale.

« Il n’y a aucune trace de saignement », s’interroge Hugo Valenzuela, « pas même des traces qui indiquent que l’animal aurait pu ramper ou être percuté ».

L’OMBRE DU CHUPACABRA

Les cryptozoologues et les ufologues qui étudient depuis longtemps ce type d’incident ont pu remarquer les signes classiques d’une mutilation de bétail.

Aussi, l’agriculteur a constaté qu’aucun autre animal ne s’approchait des restes des vaches abattues : « Quand cela arrive une fois, et même deux fois, vous considérez l’incident comme quelque chose de curieux ou d’anecdotique », a déclaré le fermier.

Sa relative perplexité a ensuite cédé la place à la colère. En effet, il espère maintenant avoir des réponses après avoir perdu une troisième vache en deux mois. Pour lui, c’est un coup financier important. De ce fait, Hugo Valenzuela envisage d’installer des caméras pour connaître la vérité et peut-être attraper le coupable.

Certains chercheurs indépendants sur les mutilations de bétail ont suggéré un possible complot gouvernemental. Mais le fermier et d’autres habitants de la région, quant à eux, ont pointé du doigt un suspect résolument différent : le tristement célèbre chupacabra.

Pour eux, aucun humain n’attaquerait une vache de la manière dont son bétail a été tué avec seulement quelques organes sélectionnés. Le chupacabra ou suceur de sang serait l’auteur de ce carnage d’autant qu’une série d’attaques similaires a eu lieu au Chili.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV