fbpx

[LE LIVE BTLV] Les lanceurs d’alerte : Stéphanie Gibaud (gratuit)

Dans ce LIVE BTLV Bob reçoit Stéphanie Gibaud…Depuis 2012 sa vie est un enfer…Car elle attend d’être réhabilitée après avoir dénoncé les fraudes de son ancien employeur la banque UBS. Comme elle ils sont nombreux à avoir violer le secret professionnel au nom de la vérité sur des fraudes scandaleuses.Si le plus célèbre d’entre eux reste Edouard Snowden ex de la CIA , qui révéla les écoutes illicites de la NSA, il ne faut oublier Julien Assange fondateur de Wikileaks qui va révéler des informations confidentielles émanant de la Maison Blanche. Côté Français Irène Frachon fera éclater le scandale du Médiator qui a provoqué la mort de 500 malades et plus récemment on parle beaucoup de Luxleaks qui a emmené 3 français sur le banc des accusés au Luxembourg. Parmi eux Antoine Deltour accusé d’avoir organisé la fuite de ces documents fiscaux du cabinet d’audit Price waterhouse Coopers (PwC), pour lequel il travaillait à Luxembourg. A ses côtés deux autres Français Raphael Halet employé de PWC et Edouard Perrin un journaliste de Cash investigation. Le scandale des «Luxleaks» a, lui, dévoilé au grand jour les pratiques fiscales utilisées par des firmes comme Apple, Ikea et Pepsi pour économiser des milliards de dollars d’impôts.On notera également que nous avons eu droit il y a quelques semaines aux  Panama Papers qui a révélé un paradis fiscal pour bons nombres de personnalités et de sociétés de tous milieux et de tous bords comme : David Cameron le premier ministre britannique, La société générale, le premier ministre Islandais, Lionel Messi, Michel Platini, Pedro Almodovar, Jackie Chan, Jerôme Cahuzac, Patrick Balkani, etc…La vraie question qui nous animer dans ce LIVE est la suivante : Doit-on protéger les lanceurs d’alertes ? Doivent-ils être protégé et indemnisés ? Ou alors ont-ils commis le crime de haute trahison ? Regardez ce Le Live BTLV et découvrez le combat de Stéphanie Gibaud qui en dénonçant les pratiques d’évasion fiscale a fait gagné de l’argent au fisc Français mais qui est depuis grillée auprès des entreprises françaises.  Aujourd’hui, son statut de « lanceur d’alerte » ne la protège pas, elle est au chômage, touche le RSA, et se sent abandonnée. A noter également dans ce LIVE l’intervention du journaliste d’investigation Denis Robert, à l’origine des révélations sur Clearstream.

À la Une

(ARCHÉOLOGIE) À Nazca, le dessin d’un chat géant refait surface !

21 octobre 2020 — Le bestiaire de Nazca s’agrandit avec l’arrivée du chat. Depuis près d’un siècle, on a découvert près de 70 figures géométriques représentant des animaux et des plantes. Ces œuvres mystérieuses ne sont visibles que du ciel. Elles sont classées au patrimoine mondial de l’humanité, et demeurent l’une des plus grandes énigmes de la planète. Elles ont été gravées par les Nazcas, un peuple établi dans la zone de 200 à 700 apr. J.-C.

Ce nouveau géoglyphe d’un chat aux oreilles pointues d’environ «37 mètres de long et daté de plus de 2000 ans a été découvert par un drone survolant la zone.

« La silhouette était à peine visible, elle était sur le point de disparaître en raison de son emplacement, sur une pente assez raide, et des effets de l’érosion naturelle », a indiqué le ministère de la Culture péruvien.
Des archéologues ont réussi à faire réapparaitre en le nettoyant et en le redessinant avec des lignes de 30 et 40 centimètres de largeur.
D’après ses caractéristiques stylistiques, le géoglyphe récemment mis au jour date de la fin de la période Paracas, ancienne civilisation pré inca (-800 Av-JC).
« Les représentations de félins de ce type sont fréquentes dans l’iconographie des céramiques et des textiles de la société Paracas », a expliqué le ministère.

(capture d’écran)

RÉOUVERTURE DU SITE LE 10 NOVEMBRE

Depuis sept mois, le site des lignes millénaires de Nazca, l’une de ses principales attractions touristiques du Pérou, était fermé en raison de la pandémie mondiale. Les touristes vont de nouveau pouvoir admirer ce lieu qui alimente de nombreux fantasmes, dont le plus célèbre : la piste d’atterrissage d’OVNIS ! Mais pour les archéologues, ces lignes avaient une fonction cérémonielle.

Les plus connus de ces géoglyphes sont un singe de 135 mètres d’envergure, la queue en spirale, une araignée (46 mètres de long), un colibri (66 mètres d’une aile à l’autre) ou un oiseau géant, long de 300 mètres et large de 54.
Elles ont été gravées par les Nazcas, un peuple établi dans la zone de 200 à 700 apr. J.-C.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

2020-03-24T17:50:28+01:0027 avril 2016|

Sujets susceptibles de vous intéresser