fbpx

« Les Ovnis dans les années 70 » avec Pierre Laird

Plus d’infos sur l’émission : Diffusion : 05/05/2020  | « Les Ovnis dans les années 70 » avec Pierre Laird

(Version vidéo, cliquez ici.)

Les propos tenus dans cette émission n’engagent que la ou les personnes invitées, et en aucun cas la rédaction de btlv.fr qui n’a que pour mission de vous informer sur toutes ces hypothèses dans un souci d’exploration.

Pierre Laird, a effectué une carrière dans l’armée française. Il a présenté, en Histoire contemporaine, un mémoire de Master concernant les Ovnis.

Dans cette émission animée par Bob Bellanca il revient sur son livre « Les OVNIS en France à la fin des années 1970 ».

 Dans cet ouvrage, l’auteur présente un panorama de la « France ufologique » à la fin des années 1970. Il vise à mettre en lumière les grandes tendances de la période au travers d’un nombre important de sources, peu connues pour certaines.

Pour vous procurer le livre de Pierre Laird, cliquez ici.

À la Une

(TECHNOLOGIE) La Chine a dévoilé un hélicoptère de combat en forme de soucoupe volante

24 novembre 2020 — C’est dans la ville chinoise de Tianjin lors de la China Helicopter Exposition en 2019, que l’on a montré pour la première fois le « Super Great White Shark ». À première vue, il ressemble à une banale maquette de soucoupe volante. Pourtant il s’agit sans doute d’un redoutable hélicoptère de combat.

Doté d’une hélice, il décolle à la verticale. Il a une circonférence d’environ cinq mètres, et deux personnes peuvent prendre place à l’intérieur.

L’hélicoptère a une masse maximale au décollage de 6000 kilogrammes, une vitesse de pointe de 650 kilomètres par heure, il peut voler à 6000 mètres. Son fuselage est revêtu de matériaux furtifs.

LA CHINE À LA POINTE DES TECHNOLOGIES MILITAIRES

Ce n’est pas la première conception de soucoupe volante d’appareil en forme de soucoupe par les Chinois. Mais ils retombent toujours face aux mêmes obstacles. Tous les concepts pour le moment n’ont pas été jusqu’à être autorisés à mener des combats.

Le « Super Great White Shark » a une configuration d’hélicoptère à grande vitesse à fusion aile-corps composite. Au stade initial de sa conception, il fait référence aux technologies internationales de conception d’hélicoptères, telles que l’ AH-64 Apache , le CH-53 SeaStallion et le russe Ka-52 , Mi-26.

LA FUTURE GUERRE NUMÉRIQUE

Deux pilotes peuvent prendre place dans le cockpit et diriger l’engin en contrôlant un ensemble de gouvernails situés sous le système de rotor.

Attirés par la conception futuriste de l’avion, les observateurs militaires chinois ont souligné que les capacités de vitesse et de furtivité de l’avion pourraient donner à l’arme un avantage certain lors d’une guerre sur le champ de bataille, et aussi pour les futures guerres numériques.

Le Super Great White Shark est un hélicoptère à grande vitesse conçu pour la future guerre numérisée.

Les spécialistes ont estimé que cette hélicoptère pourrait être instable et ne pourra pas  voler en toute sécurité. Plusieurs États ont essayé de construire de tels engins, même les États-Unis, mais pour le moment tous les projets ont été abandonnés.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

2020-06-21T17:01:31+02:005 mai 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser