Découvrez la première TV/Radio consacrée à l'archéologie mystérieuse, l'histoire, aux légendes et aux mythes

Regardez et écoutez BTLV gratuitement et sans engagement pendant 7 jours
+2000H d'émissions pour ne plus jamais dire "JE NE SAVAIS PAS"
Je découvre maintenant

Une équipe de chercheurs a publié récemment dans Proceeding of the Geologists’ Association une découverte pouvant remettre en cause l’évolution de l’Homme.

C’est près de la ville de Kissamos en Crète qu’ont été trouvées près de 29 empreintes datant de 5,7 millions d’années. Elles mesurent toutes entre 9,9 et 22,3 cm de longueur. Les chercheurs expliquent que « le gros orteil est semblable à celui du pied humain en termes de forme, de taille et de position, il est également associé à une protubérance distincte au niveau du talon qui n’est jamais présente chez les autres primates ». Les hominidés seraient donc les propriétaires de ces traces de pas.

Qu’est-ce que cette découverte apporte ?

Il faut savoir qu’il y a 5,6 millions d’année, la Méditerranée était complètement desséchée, ce qui veut dire que la Crète n’était pas encore une Île et était encore rattachée à la Grèce. Mais selon les précédentes découvertes, les hominidés datant de plus de 2 millions d’années se trouvaient en Afrique, ce qui n’est pas le cas ici. Un membre de l’équipe, Per Ahlberg, indique que « la question est maintenant de savoir si la communauté de recherche sur les origines de l’homme accepte des empreintes fossiles comme une preuve concluante de la présence d’hominidés en Crète au Miocène. Cette découverte conteste le récit établi de l’évolution humaine précoce et est susceptible de générer beaucoup de débats. »