Découvrez le premier site (Vidéo / Audio / Actu) consacré aux sciences alternatives et aux technologies de demain

Regardez et écoutez BTLV gratuitement et sans engagement pendant 7 jours
+3000H d'émissions pour donner du sens à sa vie
Je découvre maintenant

21 janvier 2019 —Il reste encore de nombreux secrets à découvrir sur les propriétés de la lumière. Des scientifiques tentent toujours de nouvelles applications pour développer de nouvelles technologies.

La lumière est utilisée dans de nombreux domaines comme l’optique, l’électronique, l’optoélectronique et les télécommunications.

Des chercheurs du National Physical Laboratory travaillent sur de nouvelles applications, qui pourraient ouvrir la voie à de nouveaux dispositifs électroniques.

Selon la revue Physical ReviewLetters, les chercheurs du NPL ont étudié un moyen de contrôler la lumière dans un résonateur à anneau optique, un appareil minuscule capable de stocker des intensités lumineuses extrêmement élevées.Dans un résonateur à anneau optique, des faisceaux de lumière à différentes longueurs d’onde résonnent autour de l’appareil.

La première étude du genre utilise des résonateurs en anneau optique pour identifier l’interaction de deux types de brisures de symétrie spontanée.En analysant la manière dont le temps entre les impulsions lumineuses variait ainsi que la polarisation de la lumière, l’équipe a été en mesure de révéler de nouvelles façons de manipuler cette dernière.

Par exemple, habituellement, la lumière obéit à ce que l’on appelle la « symétrie d’inversion temporelle », ce qui signifie que si le temps est inversé, la lumière doit revenir à son origine.Cependant, comme le montre cette recherche, aux fortes intensités lumineuses, cette symétrie est brisée dans les résonateurs en anneau optique.

François Deymier (btlv.fr/source Physical ReviewLetters)