fbpx

(MARS) L’hélicoptère Ingenuity se prépare pour un premier vol historique

4 avril 2021 — Le mini-hélicoptère de la Nasa Ingenuity, qui était arrivé en février sur Mars attaché sous le rover Perseverance, vient de s’en détacher et est donc maintenant sur la surface de la planète rouge, a annoncé la NASA.

« L’hélicoptère de Mars est au sol! », a tweeté samedi soir le laboratoire de l’agence spatiale américaine qui gère le programme.

Cet hélicoptère ultra-léger, qui ressemble à un gros drone, était arrivé replié et attaché sous le rover Perseverance, qui a atterri sur Mars le 18 février, et y est resté jusqu’à ce que le rover atteigne l’endroit où doit avoir lieu le vol.

« Son voyage de 293 millions de miles (471 millions de km) a pris fin avec ce petit saut de 4 pouces (10 cm) depuis le ventre du rover jusqu’à la surface de Mars. Prochain test : survivre à la nuit », a encore tweeté le laboratoire.

Une photo accompagnant le tweet montrait Perseverance s’éloignant de l’hélicoptère. Il doit absolument lui dégager la vue en moins de 25 heures, car l’hélicoptère aura besoin du soleil pour alimenter ses panneaux solaires en énergie, et ainsi être capable de survivre en se réchauffant pendant les glaciales nuits martiennes.

Ingenuity s’est jusqu’à présent nourri de l’énergie du rover, mais il va devoir maintenant se débrouiller seul.

« Il y a un petit radiateur qui permet de maintenir une température d’environ 7° celsius à l’intérieur de l’hélicoptère, alors que les températures la nuit sur Mars peuvent descendre jusqu’à -90°, expliquait vendredi Bob Balaram, ingénieur en chef du projet Mars Helicopter.

« Cela permet de protéger les équipements clés de l’appareil », a-t-il ajouté.

Pendant les deux prochains jours, l’équipe au sol vérifiera que les panneaux solaires fonctionnent comme prévu, avant de commencer à tester les moteurs et capteurs avant le premier vol, qui ne devrait pas avoir lieu avant le 11 avril.

Rédaction btlv.fr avec AFP

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-04-04T20:27:42+02:004 avril 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser