fbpx

MÉDECINE : des vies transformées après un coma

30 juillet — Les mystères du coma n’ont toujours pas été percés, même si la médecine et les études ont beaucoup progressé. D’après les scientifiques, environ 40 % des patients dans le coma, en réalité, pourraient être conscients. Mais commen,t après de graves lésions du cerveau, les gens reviennent-ils à la vie?

Vois trois histoires surprenantes de sortie de coma.

GOOD BYE, LENIN !

C’est l’histoire d’un cheminot polonais qui tombe dans le coma après un choc violent contre un wagon en 1988. Jan Grzebskia repris conscience 19 ans plus tard, mais son pays avait changé complètement. Pourtant les médecins ne lui avaient accordé que deux ou trois années de vie.Il avait développé une tumeur au cerveau.

Quand il s’est réveillé en 2007, son pays n’était plus communiste : « Quand je suis tombé dans le coma, il n’y avait que du thé et du vinaigre dans les magasins, la viande était rationnée et partout il y avait de longues files pour obtenir du combustible », a dit Grzebski en racontant ce dont il se souvenait du système économique communiste. « Maintenant, je vois des gens dans la rue avec des téléphones portables et il y a tant de marchandises dans les boutiques que cela me donne mal au cœur ».

LA LANGUE ALLEMANDE EN 24 HEURES

Une adolescente croate, Sandra Ralic, 13 ans, est sortie du coma qui avait duré 24 heures. À son réveil elle parlait couramment allemand, alors que sa langue d’origine était le croate. Ses parents ont expliqué qu’elle avait à peine commencé à étudier l’allemand à l’école avant son accident. Le chef de l’hôpital où elle est soignée a expliqué : « Nous essayons toujours de trouver ce qui a bien pu causer ce coma profond et pourquoi elle parle désormais aussi bien cette autre langue. »

FOREVER YOUNG

En 2011, une Britannique a passé dix jours dans le coma à la suite d’une rupture d’anévrisme.

À son réveil, cette mère de famille, qui avait alors 32 ans, était convaincue d’être en 1998 et croyait avoir 19 ans. Elle n’a pas reconnu son mari, ni ses trois enfants. Quatorze années de sa vie venaient d’être tout simplement effacées. Elle a passé par la suite des mois à visionner des vidéos et à examiner les photos de famille, pour finalement retrouver la quasi-totalité de sa mémoire.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

MÉDITATION ACTIVE : Du mantra aux malas ou inversement

20 septembre 2020 – Les répétitions des mantras canalisent le mental, détendent le corps et apaisent l’esprit. Les malas sont utilisés comme des guides à la pratique des mantras.

QU’EST-CE QU’UN MALA ?

C’est un collier/chapelet de perles d’ailleurs mala (ou malajapa) est un mot sanskrit qui signifie  “guirlande“. Il fut utilisé par les sages depuis des milliers d’années pour leurs méditations. Les bouddhistes et les pratiquants de yoga l’utilisaient et l’utilisent encore dans leurs pratiques. Égrainer le mala (faire passer les perles une par une dans les doigts) permet de « compter » le nombre de fois que l’on récite un mantra.

Les malas sont composés de 108 perles et d’une perle Gourou. Cette dernière sert de repère après avoir égrainé les 108 perles de comptage.

Il existe aussi des malas avec 18, 27 ou 54 perles pour des séances de méditation plus courtes mais le nombre de perles est toujours proportionnel à 108.

POURQUOI RÉCITER DES MANTRAS ?

En sanskrit, « Man » signifie « penser » et « trana » veut dire « protection ».

Outre l’éventuel aspect protecteur des malas ils peuvent être utilisés pour divers raisons d’accompagnement. D’après Mya (créatrice de malas), réciter des mantras permet une meilleure circulation de l’énergie, peut améliorer l’état émotionnel et peut provoquer un apaisement général.

COMMENT CA MARCHE ?

Les mantras peuvent être des sons, des mots (« Om »…), de courtes prières ou formules qu’on répète à voix haute un certain nombre de fois, car, en Yoga la voix est utilisée comme un moyen de guérison. L’essence du mantra se retrouve dans le son, la vibration. L’énergie du récitant serait transformée de telle sorte que des bienfaits soient observés tant au niveau psychique que physique. Ils existent des mantras dédiés à divers objectifs et chacun peut trouver le sien. De nombreux mantras sont également liés à une divinité, mais cette pratique n’a pas forcément de connotation religieuse.

Pour voir l’émission « Bienvenue en Terre Happy: La Magie des Malas Sacrés avec Mya », c’est par ici:

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

2020-07-30T14:36:05+02:0030 juillet 2020|

Sujets susceptibles de vous intéresser