fbpx

(MÉDITATION) La retraite Vipassana, un Art de Vivre ancestral

6 novembre 2020 — Si vous souhaitez vous recentrer sur vous-même et vous reconnecter aux choses essentielles de la vie, cette retraite accessible à tous, est faite pour vous. Elle soigne également les douleurs chroniques ou les traumatismes.

QU’EST-CE QUE LA RETRAITE VIPASSANA ?

C’est une technique de méditation la plus ancienne de l’Inde, héritée de Buddha, elle y était enseignée il y a plus de 2 500 ans. Ce mot signifie « voir les choses telles qu’elles sont réellement », elle était considérée comme un véritable remède aux maux universels et est compatible avec toutes les religions.

La méthode consiste à être observateur de ses propres sentiments pour pouvoir aller au-delà de nos malheurs. On peut y apprendre à nous intéresser à ce qu’il nous faut vraiment dans nos vies et rejeter tous les désirs et attachements nocifs.

Afin de soigner notre esprit, la technique Vipassana préconise des cours résidentiels pendant 10 jours dans un silence total, sans contact avec les autres, ni divertissement. Il est nécessaire de faire de nombreux efforts pour que la méthode fonctionne. Bien sûr, nous pouvons échanger avec les professeurs ou arrêter quand nous le souhaitons. Il existe néanmoins des séjours de 20 à 45 jours pour mieux approfondir la pratique.

Pendant cette période, les participants sont hébergés et nourris gratuitement. De l’argent ou du temps peuvent être donné en remerciement aux professeurs. Plusieurs centres existent dans le monde entier.

QUELS SONT LES BIENFAITS RESSENTIS ?

D’après de nombreux témoignages, cette retraite aurait des vertus bénéfiques assez incroyables sur le corps et l’esprit.

La gestion et l’observation des émotions nous amènent à faire la paix avec nous-même pour apprendre à faire les choses uniquement par plaisir en nous sortant de notre zone de confort. On y apprend également à se questionner sur nous sans y répondre avec excès. La méthode marche aussi pour les personnes souhaitant se séparer de ses addictions.

Après ce séjour, vous éduquerez votre cerveau à apprécier le moment présent et faire la paix avec vos échecs. Les voyages intérieurs demandent du temps et de la patience mais votre corps vous remerciera.

Par la recherche de notre équilibre parfait, la méthode Vipassana nous pousse à vivre plus en paix et en harmonie avec nous-mêmes ainsi qu’avec le reste du monde.

Morgane Nenert (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2020-11-06T18:03:37+01:006 novembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser