fbpx

MÉTHANE : de nouvelles fuites constatées au large du Brésil

14 septembre 2020 – On vous en parlait au mois d’août sur btlv.fr, des chercheurs ont découvert une importante fuite de méthane en Antarctique. Une très mauvaise nouvelle pour la planète et pour la région en particulier, mais il semblerait que ce ne soit pas tout.

Dans une étude publiée dans la revue Nature Climate Change, des chercheurs de l’université de Linnæus en Suède nous apprennent qu’une quantité astronomique s’échappe du fond de l’océan Atlantique au large des côtes brésiliennes et se propage vers le reste de l’océan.

CERCLE VICIEUX

La raison derrière cette fuite gigantesque se situe au niveau du talus continental. Il s’agit d’une zone sous-marine en pente qui fait le lien entre le plateau continental et la plaine abyssale. En l’occurrence, les hydrates de méthane présents dans la zone sont instables. Ceux-ci, qui sont présents sous forme de glace, sont composés de très grandes quantités de molécules de méthane, plus que dans tous les combustibles fossiles réunis, selon Marcelo Ketzer, l’un des auteurs principaux de l’étude.

Le problème est le suivant : le réchauffement climatique a fait fondre cette glace, libérant ainsi le méthane présent dans ces hydrates. Plus il s’en libère, plus la température augmente, plus ces hydrates glacés fondent, libérant ainsi plus de méthane. Un véritable cercle vicieux.

Si ce n’est pas la première fois qu’un tel phénomène s’opère dans le monde, c’est la première fois dans l’hémisphère sud. Les scientifiques tentent à présent de comprendre la situation et de déterminer la quantité de méthane présente dans la zone afin de savoir à quoi nous avons affaire et l’ampleur des effets néfastes de cette fuite. Pour l’instant, les bulles de méthane qui s’échappent des fonds marins se dissolvent dans l’eau avant d’atteindre la surface, ce qui conduit les scientifiques à penser que le méthane dans l’eau va finir, sur plusieurs siècles, par modifier la composition des océans, les rendant potentiellement plus acides, ce qui modifierait totalement les conditions de vie de la faune aquatique.

Margaux Naudin (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Le capitaine Kirk va réellement s’envoler pour l’espace

27 septembre 2021 : William Shatner, le premier à avoir incarné le capitaine du légendaire vaisseau « Enterprise » de la série Star Trek, est sur le point de devenir la personne la plus âgée à s’aventurer dans l’espace. Sans que cela soit totalement confirmé,

William Shatner serait l’un des passagers du prochain vol civil du vaisseau spatial New Shepard de Jeff Bezos lors de son lancement en octobre prochain.

Idem au vol précédent de juillet dernier, auquel Jeff Bezos lui-même faisait partie, le lancement verra l’acteur et ses compagnons de voyage atteindre le bord de l’espace lors d’un voyage qui ne durera que 15 minutes environ. Si cela se vérifie, il deviendra l’astronaute le plus âgé de l’histoire spatiale.

L’USS Enterprise de la série Star Trek

TOURNAGE D’UN DOCUMENTAIRE

Toujours selon des rumeurs, un documentaire devrait être tourné afin de relater l’événement, mais la chaine Discovery aurait rejeté le concept et l’équipe du capitaine Kirk est maintenant à la recherche d’une autre chaîne pour reprendre le projet. Si Jeff Bezos et l’acteur n’ont pas officiellement confirmé le vol, ce dernier en avait parlé lors du ComicCon de San Diego un peu plus tôt cette année.

« Il est possible que je monte pendant un bref instant et que je redescende », avait-il déclaré. Actuellement, la personne la plus âgée à avoir été dans l’espace est le pionnier de l’aviation Wally Funk, 82 ans, qui avait rejoint Jeff Bezos lors du précédent vol de Blue Origin en juillet. Si le vol de Shatner est confirmé, le record de Wally Funk aura été battu en quelques mois. Mais quoi de plus logique pour l’ancien capitaine du vaisseau le plus célèbre de l’histoire du cinéma que dans s’envoler vers les étoiles…

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

2020-09-14T17:22:22+02:0014 septembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser