fbpx

(MUTILATION ANIMALE) Une vache mutilée découverte après l’observation d’un OVNI en Argentine

19 juillet 2021 – Il y a quelques mois la France enregistrait une série de mutilations animales sans en connaître, à ce jour encore, les auteurs. Cette fois, c’est en Argentine, qu’une vache mutilée a été retrouvée par un paysan. Dans un premier temps, cela a commencé lorsqu’un homme fut le témoin d’un ballet aérien bien étrange : « une faible lumière se déplaçait sous un autre objet plus brillant qui était stationnaire dans les airs. Par la suite, les deux objets n’en firent plus qu’un et quittèrent le ciel à une vitesse incroyable » a-t-il déclaré. Mais l’événement singulier a pris une tournure bien plus étrange dès le lendemain lorsque le témoin de retour sur son lieu de travail fit une sinistre découverte. À environ 500 mètres du lieu de l’observation de l’Ovni, le paysan est tombé sur une vache qui avait été mutilée avec une précision chirurgicale. Tous ses tissus mous lui avaient été retirés.

Surpris, son chien le fut tout autant car voulant se rapprocher de la dépouille de l’animal, son chien a refusé de le suivre. Un comportement qui a dû être également celui des charognards de la région, car la carcasse de la vache n’a pas été dévorée durant les jours qui ont suivi l’événement. Pour le chercheur de l’étrange Jorge Gabriel Roman, cette mutilation a un lien direct avec l’ovni observé la veille. Il rappelle que c’est souvent le cas dans ce type d’affaires. Bon nombre de témoins disent avoir vu des lumières dans le ciel avant de retrouver des animaux mutilés. Pour lui, les forces derrière ces engins s’intéressent aux tissus mous du bétail pour « peut-être des raisons médicinales ». Au grès de ses enquêtes, l’enquêteur argentin a pu remarquer que les bêtes ciblées se retrouvent souvent au sol comme si elles y avaient été déposées « comme des sacs de pommes de terre » déclare-t-il. Si l’on peut émettre des doutes sur sa théorie, une chose est sûre, les auteurs de cette barbarie doivent avoir des connaissances chirurgicales, qu’elles soient dues aux E.T ou à des adeptes de magie noire.  

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Starliner, la capsule spatiale de Boeing s’apprête à voler vers l’ISS

01 août 2021 – Si tout se passe comme prévu, la capsule CST-100 Starliner de Boeing devrait être lancée le 3 août 2021 pour un deuxième vol d’essai sans équipage. Un vol de la plus haute importance puisqu’il précède l’échec de son premier vol, en décembre 2019.

Alors que tout récemment le module russe Nauka avait rejoint l’ISS c’est un modèle américain cette fois qui s’apprête à rejoindre la station spatiale internationale. Ce vol était initialement prévu pour le 30 juillet 2021, mais ce deuxième vol d’essai du CST-100 Starliner, destiné aux vols habités vers la station spatiale internationale a été repoussé au 3 août. Créé par Boeing pour la Nasa, ce vaisseau commercial sera mis en orbite par le lanceur Atlas 5 de la base de Cap Canaveral, en Floride. Ce deuxième vol-test intervient plus d’un an et demi après l’échec, en décembre 2019, du premier vol lié à des défauts de logiciels de bord et de système de communication du vaisseau. Boeing a alors proposé à la Nasa de réaliser un autre vol d’essai sans équipage à ses frais.

UN VOL À FORT ENJEU

Suite à l’échec de la première tentative en 2019, Boeing s’est retrouvé fortement distancé par son rival Space X dans le domaine du transport d’astronautes. En effet depuis 2019, la société Space X a réussi ses essais, mais surtout, elle a lancé 3 équipages d’astronautes vers l’ISS. Ce vol est également important de par le coût financier qu’il représenterait surtout en cas d’échec. À titre d’exemple, l’échec de 2019 avait coûté à l’entreprise près de 410 millions de dollars. Ce vol a d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance active de la part de la NASA qui au cours d’une enquête a localisé un total de 80 corrections nécessaires pour la préparation du Starliner. Enfin, un succès permettrait à Starliner de débuter les vols habités ce qui constitue une nouvelle étape cruciale pour le Starliner de Boeing.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-19T16:53:22+02:0019 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser