fbpx

(MYSTÈRE) À Sheffield en Angleterre, un pub hanté est en vente

3 juillet 2021 — Le pub Ye-Old Harrow est considéré comme le pub le plus hanté de Sheffield a été mis en vente, un lieu qui aurait la particularité d’être peuplé par plusieurs fantômes.

Le pub, à l’origine appelé The Old Harrow Inn, a ouvert ses portes en 1822 et des histoires circulent sur ce lieu depuis son ouverture. C’est d’ailleurs ce qui lui a valu cette réputation de pub le plus hanté de Sheffield. C’était autrefois un lieu de consommation populaire pour les résidents de Park Hill, mais il est resté fermé depuis 2008 après avoir été ravagé par un incendie en avril 2019.À présent, le bâtiment est désaffecté depuis des années et commence à tomber en ruine ce qui en fait une opportunité pour de nombreux chasseurs de fantômes qui confirment que le pub est hanté.

L’ancien propriétaire du pub a d’ailleurs lui-même reconnu que des choses étranges se passaient dans ce pub. Le Ye-Old Harrow se distingue d’ailleurs des autres lieux hantés de Grande-Bretagne car on pourrait y trouver un fantôme saoul selon plusieurs témoignages. Ce qui semble assez logique étant donné la nature de l’endroit car quel meilleur refuge pour un fantôme alcoolique qu’un pub.

En dépit du caractère de hanté de l’endroit, le pub a été mis en vente par l’agence immobilière Mark Jenkinson and Son pour une somme oscillant entre 260 000 et 290 000. Il faut dire que malgré sa particularité, le pub est très bien situé à proximité du centre-ville et a le mérite d’être déjà connu. On pourrait même dire que si le Ye-Old Harrow  devait rouvrir en tant que pub alors il aurait l’avantage d’avoir une clientèle garantie pour l’éternité.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Starliner, la capsule spatiale de Boeing s’apprête à voler vers l’ISS

01 août 2021 – Si tout se passe comme prévu, la capsule CST-100 Starliner de Boeing devrait être lancée le 3 août 2021 pour un deuxième vol d’essai sans équipage. Un vol de la plus haute importance puisqu’il précède l’échec de son premier vol, en décembre 2019.

Alors que tout récemment le module russe Nauka avait rejoint l’ISS c’est un modèle américain cette fois qui s’apprête à rejoindre la station spatiale internationale. Ce vol était initialement prévu pour le 30 juillet 2021, mais ce deuxième vol d’essai du CST-100 Starliner, destiné aux vols habités vers la station spatiale internationale a été repoussé au 3 août. Créé par Boeing pour la Nasa, ce vaisseau commercial sera mis en orbite par le lanceur Atlas 5 de la base de Cap Canaveral, en Floride. Ce deuxième vol-test intervient plus d’un an et demi après l’échec, en décembre 2019, du premier vol lié à des défauts de logiciels de bord et de système de communication du vaisseau. Boeing a alors proposé à la Nasa de réaliser un autre vol d’essai sans équipage à ses frais.

UN VOL À FORT ENJEU

Suite à l’échec de la première tentative en 2019, Boeing s’est retrouvé fortement distancé par son rival Space X dans le domaine du transport d’astronautes. En effet depuis 2019, la société Space X a réussi ses essais, mais surtout, elle a lancé 3 équipages d’astronautes vers l’ISS. Ce vol est également important de par le coût financier qu’il représenterait surtout en cas d’échec. À titre d’exemple, l’échec de 2019 avait coûté à l’entreprise près de 410 millions de dollars. Ce vol a d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance active de la part de la NASA qui au cours d’une enquête a localisé un total de 80 corrections nécessaires pour la préparation du Starliner. Enfin, un succès permettrait à Starliner de débuter les vols habités ce qui constitue une nouvelle étape cruciale pour le Starliner de Boeing.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-03T22:30:14+02:003 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser