fbpx

(MYSTÈRE) Au Zimbabwe, une série de morts étranges près d’un pont a été attribuée à une « créature mystérieuse »

4 décembre — Selon un rapport des médias locaux , une légende entoure le pont Mtshabezi dans la ville de Gwanda. Dès les années 70, les autorités ont pu constater la mort de plusieurs étudiants dans des circonstances inhabituelles et tous furent retrouvés dans la rivière qui passe sous le viaduc en question. Si depuis la légende avait quelque peu vieillie, elle a refait surface ces dernières semaines à la suite de la mort par noyade de plusieurs hommes dans la communauté locale.

Comme à l’époque, les décès n’ont pas trouvé d’explication, sauf parmi les habitants de la ville qui pensent qu’ils sont dus à une sorte de créature surnaturelle qui réside dans la rivière. Pour certains il s’agirait d’une sirène. Folklore ou pas, les habitants sont à ce jour terrorisés ce qui les a poussé à s’octroyer les services d’une figure religieuse locale nommée « Prophète Moyo » dont la mission est d’éradiquer la créature. Pour lui « cela pourrait être un acte de sorcellerie, engendré par une personne perverse qui a planté quelque chose dans l’eau pour gagner de l’argent en échange de vies humaines. »

Déplorant que « ce mystère n’ait jamais fait l’objet d’une enquête approfondie », Prophète Moyo a exprimé son optimisme quant au fait que la question sera résolue une fois qu’il visitera la rivière. Il pourra ainsi déterminer si les décès sont oui ou non causés par la sorcellerie. En attendant, on connaît déjà le nom du premier a  empocher de l’argent grâce aux mystérieux décès du pont Mtshabezi.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2020-12-04T10:55:35+01:004 décembre 2020|

Actus susceptibles de vous intéresser