fbpx
x

(MYSTÈRE) « Brésil, Terre d’OVNIs » avec Thiago Luiz Ticchetti

Status:

Errors:

Plus d’infos sur l’émission : Diffusion : 04/10/2021  | (MYSTÈRE) « Brésil, Terre d’OVNIs » avec Thiago Luiz Ticchetti

(Version podcast, cliquez ici.)

Les propos tenus dans cette émission n’engagent que la ou les personnes invitées, et en aucun cas la rédaction de btlv.fr qui n’a que pour mission de vous informer sur toutes ces hypothèses dans un souci d’exploration.

À la Une

(GÉOLOGIE) Sous le Canada et l’océan Atlantique se cachent les restes d’un ancien continent

27 octobre 2021 — En 2020, les scientifiques ont trouvé un fragment de la plus ancienne croûte continentale – la plate-forme de l’Atlantique Nord. Le fragment a été découvert sur l’île de Baffin – entre le Canada continental et l’île du Groenland – lors de l’étude d’échantillons de roches kimberlitiques contenant des diamants. Les géologues ont rapporté la découverte dans le  Journal of Petrology .

Les scientifiques estiment que la plaque de l’Atlantique Nord s’est séparée il y a environ 150 millions d’années. Ses fragments ont été retrouvés au Groenland, en Écosse et sur l’île du Labrador. Les géologues ont été surpris lorsqu’ils ont découvert un autre fragment du craton (Un craton, appelé aussi aire continentale, est une vaste portion stable du domaine continental par opposition aux zones instables déformées sur les terres de Baffin, mais ils sont sûrs que c’est bien celui-ci).

« La composition minérale d’autres fragments du craton de l’Atlantique Nord est si unique qu’il était impossible de se tromper », explique Maya Kopylova, géologue à l’Université de la Colombie-Britannique.

Les scientifiques ont utilisé des méthodes de pétrographie, de thermobarométrie et de minéralogie pour analyser 120 échantillons de roche remontés à la surface par des kimberlites qui se sont formées il y a des millions d’années à une profondeur de 150 à 400 kilomètres. « Les kimberlites sont des roches souterraines qui soulèvent la croute à la surface, explique Maya Kopylova. L’analyse  de  ces pierres ont donné  beaucoup d’informations sur les profondeurs de notre planète. »

Grâce au fragment trouvé de l’ancien craton, les scientifiques ont réalisé que la plaque de l’Atlantique Nord était 10 % plus grande qu’ils ne le pensaient auparavant.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

2021-10-04T15:11:39+02:004 octobre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser