fbpx

(MYSTÈRE) El perro viejo, le restaurant le plus hanté d’Espagne

5 juillet 2021 — Connu comme étant un des lieux les plus hantés d’Espagne, le restaurant el perro viejo est devenu un repaire espagnol pour tous les amateurs de phénomènes paranormaux et de mystères.

Si le restaurant el perro viejo se traîne cette solide réputation de restaurant hanté, c’est parce qu’il coche toutes les cases du lieu hanté. De nombreux témoignages parlent d’ombres qui apparaissent et disparaissent , d’inconnus qui apparaissent sur les caméras de sécurité, d’objets qui changent de place, d’appareils électriques qui se mettent à fonctionner sans préavis, de baisses de température de plus de dix degrés. Le restaurant a d’ailleurs fait l’objet de plusieurs émissions en Espagne dont une avec une séance de ouija qui a donné d’étonnants résultats et de nombreux experts en paranormal s’y sont rendus.

L’une des raisons évoquées pour expliquer que l’endroit soit hanté est son passé macabre. Beaucoup d’événements tragiques s’y sont déroulés tel que un incendie en 1861, l’assassinat d’un gardien à proximité en 1936, la découverte d’une boîte avec le corps d’un enfant devant la porte de l’établissement dans les années 1950. Sans oublier l’existence d’une crypte sous les locaux du lieu qui fut d’ailleurs utilisé dès les années 1990 pour des séances de spiritisme durant lesquelles certains racontent avoir rencontré un jeune homme d’une grande pâleur.

La zone la plus hantée du restaurant au dernier étage, ceux qui y sont allés affirment que là-bas la température chute de plusieurs degrés, c’est aussi là qu’il y aurait le plus d’apparitions fantomatiques.  Comme en témoigne le journaliste R.Lopez qui raconte que les couloirs étaient froids et qu’on pouvait y voir des ombres qui disparaissaient et réapparaissaient ce qui a été confirmé dans les photos qu’il a prises. 

Aujourd’hui, le restaurant a acquis une réputation internationale en tant que lieu hanté et c’est donc le lieu ou il faut aller pour tous les amateurs de mystères qui passent par Séville.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Starliner, la capsule spatiale de Boeing s’apprête à voler vers l’ISS

01 août 2021 – Si tout se passe comme prévu, la capsule CST-100 Starliner de Boeing devrait être lancée le 3 août 2021 pour un deuxième vol d’essai sans équipage. Un vol de la plus haute importance puisqu’il précède l’échec de son premier vol, en décembre 2019.

Alors que tout récemment le module russe Nauka avait rejoint l’ISS c’est un modèle américain cette fois qui s’apprête à rejoindre la station spatiale internationale. Ce vol était initialement prévu pour le 30 juillet 2021, mais ce deuxième vol d’essai du CST-100 Starliner, destiné aux vols habités vers la station spatiale internationale a été repoussé au 3 août. Créé par Boeing pour la Nasa, ce vaisseau commercial sera mis en orbite par le lanceur Atlas 5 de la base de Cap Canaveral, en Floride. Ce deuxième vol-test intervient plus d’un an et demi après l’échec, en décembre 2019, du premier vol lié à des défauts de logiciels de bord et de système de communication du vaisseau. Boeing a alors proposé à la Nasa de réaliser un autre vol d’essai sans équipage à ses frais.

UN VOL À FORT ENJEU

Suite à l’échec de la première tentative en 2019, Boeing s’est retrouvé fortement distancé par son rival Space X dans le domaine du transport d’astronautes. En effet depuis 2019, la société Space X a réussi ses essais, mais surtout, elle a lancé 3 équipages d’astronautes vers l’ISS. Ce vol est également important de par le coût financier qu’il représenterait surtout en cas d’échec. À titre d’exemple, l’échec de 2019 avait coûté à l’entreprise près de 410 millions de dollars. Ce vol a d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance active de la part de la NASA qui au cours d’une enquête a localisé un total de 80 corrections nécessaires pour la préparation du Starliner. Enfin, un succès permettrait à Starliner de débuter les vols habités ce qui constitue une nouvelle étape cruciale pour le Starliner de Boeing.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-05T14:21:17+02:005 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser