fbpx

(MYSTÈRE) El perro viejo, le restaurant le plus hanté d’Espagne

5 juillet 2021 — Connu comme étant un des lieux les plus hantés d’Espagne, le restaurant el perro viejo est devenu un repaire espagnol pour tous les amateurs de phénomènes paranormaux et de mystères.

Si le restaurant el perro viejo se traîne cette solide réputation de restaurant hanté, c’est parce qu’il coche toutes les cases du lieu hanté. De nombreux témoignages parlent d’ombres qui apparaissent et disparaissent , d’inconnus qui apparaissent sur les caméras de sécurité, d’objets qui changent de place, d’appareils électriques qui se mettent à fonctionner sans préavis, de baisses de température de plus de dix degrés. Le restaurant a d’ailleurs fait l’objet de plusieurs émissions en Espagne dont une avec une séance de ouija qui a donné d’étonnants résultats et de nombreux experts en paranormal s’y sont rendus.

L’une des raisons évoquées pour expliquer que l’endroit soit hanté est son passé macabre. Beaucoup d’événements tragiques s’y sont déroulés tel que un incendie en 1861, l’assassinat d’un gardien à proximité en 1936, la découverte d’une boîte avec le corps d’un enfant devant la porte de l’établissement dans les années 1950. Sans oublier l’existence d’une crypte sous les locaux du lieu qui fut d’ailleurs utilisé dès les années 1990 pour des séances de spiritisme durant lesquelles certains racontent avoir rencontré un jeune homme d’une grande pâleur.

La zone la plus hantée du restaurant au dernier étage, ceux qui y sont allés affirment que là-bas la température chute de plusieurs degrés, c’est aussi là qu’il y aurait le plus d’apparitions fantomatiques.  Comme en témoigne le journaliste R.Lopez qui raconte que les couloirs étaient froids et qu’on pouvait y voir des ombres qui disparaissaient et réapparaissaient ce qui a été confirmé dans les photos qu’il a prises. 

Aujourd’hui, le restaurant a acquis une réputation internationale en tant que lieu hanté et c’est donc le lieu ou il faut aller pour tous les amateurs de mystères qui passent par Séville.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) La sonde Lucy est partie aujourd’hui à la conquête des astéroïdes de Jupiter

16 octobre 2021 – La sonde Lucy de la NASA est partie ce matin depuis Cap Canaveral en Floride. Elle se dirigera vers les astéroïdes troyens de Jupiter, corps célestes gravitant autour du Soleil sur la même orbite que celle de la géante gazeuse.

La sonde Lucy voyagera durant six ans avant d’effectuer la majorité de ses observations entre 2027 et 2033. Son but sera d’étudier les astéroïdes troyens, afin de déterminer leur origine et de confirmer ou invalider le modèle de Nice, expliquant la disparité des corps célestes à l’origine de la formation du système solaire. Les astéroïdes troyens sont des astéroïdes qui se situent à des points stables autour de Jupiter, ils sont situés à plus de 700 millions de kilomètres du soleil et ce sera la première fois qu’ils vont être survolés par une mission spatiale. Une fois arrivée à destination, la sonde pourra commencer à étudier ces objets célestes dont la composition, la densité, la forme permettront par exemple d’en savoir plus sur l’évolution de l’agencement des planètes autour de notre soleil. Les astronomes espèrent que l’étude de ces astéroïdes leur permettra de mieux comprendre la naissance de notre système solaire.

UNE SONDE PORTEUSE D’UN MESSAGE À DESTINATION DE NOS DESCENDANTS

En plus de permettre l’étude des astéroïdes de Jupiter, la sonde Lucy servira aussi de capsule temporelle spatiale à destination de nos descendants.  De fait, elle contiendra des écrits de penseurs majeurs ainsi qu’un schéma de la position exacte des planètes le jour du lancement de Lucy. Le parcours de la sonde a été étudié afin de la rendre facilement accessible pour des descendants disposant d’une technologie largement supérieure. En effet, à la fin de sa mission en 2033  Lucy suivra la même orbite que les astéroïdes troyens autour du soleil ce qui signifie qu’elle pourrait errer dans cette orbite  pour des centaines, des milliers voire des millions d’années. De cette façon, les chercheurs espèrent que la sonde Lucy deviendra une relique archéologique qui pourra être récupérée par des descendants ayant la capacité de voyager jusqu’à Jupiter. Cependant nos descendants auront-ils le temps d’atteindre un tel niveau de technologie avant que l’humanité ne disparaisse est une question que l’on peut se poser.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-05T14:21:17+02:005 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser