5 août 2022 – Dans le cimetière de St Mary, à quelques kilomètres de Londres au Royaume Uni, se trouve la tombe du Dr. William Mead où il est écrit qu’il serait décédé à l’âge de 148 ans.

Au premier abord, la pierre tombale du médecin est banale, mais lorsqu’on lit ce qui est écrit, elle prend une autre dimension. Y est inscrit : « William Mead M.D. qui a quitté cette vie le 28 octobre 1652, âgé de 148 ans, 9 mois, 3 semaines et 4 jours ».

Ainsi, si on se fie à l’inscription, cela voudrait dire qu’il est né en janvier 1504. Il aurait donc vu deux monarques se succéder et deux dynasties royales.

UN ÂGE SURPRENANT

À l’heure actuelle, l’âge de 148 ans est encore inconnue. Mais ce qui est le plus surprenant est qu’à cette époque, la population européenne des années 1500 vivait jusqu’à 30 ans, 40 ans grand maximum.

Selon les rumeurs, ce médecin britannique aurait réussi à mettre au point un « élixir de vie » qu’il aurait lui-même consommé. Bien que rien ne puisse contredire ou contester cette information sur son âge avancée, il est vraisemblable que son épouse ait fait apposer l’inscription pour stimuler les ventes.

PLUSIEURS CHANGEMENTS

De plus, il est indiqué dans les archives locales de 1781 que les jardiniers avaient fait renouveler la pierre car l’inscription n’y était plus visible. Les sites historiques du Hertfordshire ont également précisé que la pierre tombale a été changée plus récemment, mais que les sculpteurs l’avaient fait tomber par accident.

Bien sûr elle a été refaite. Mais ces précisions montrent qu’elle a été entre de nombreuses mains et qu’elle a été modifiée à plusieurs reprises. Quant à la véracité de l’âge de William Mead, rien n’est moins sûr.

Noémie Perrin (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV