1er juillet 2022 – C’est en marchant le long d’une plage en Égypte qu’une femme est tombée sur les restes hideux d’une mystérieuse créature marine qu’elle a comparé à un monstre du Seigneur des Anneaux .

La découverte a été faite par Andrea Jud alors qu’elle et quelques amis visitaient le site de plongée de Gabr el-Bint près de la communauté côtière de Dahab.

C’est en se promenant le long du rivage qu’elle repère la curieuse carcasse sur le sable.

orc seigneur des anneaux

UN « ORC » DU SEIGNEUR DES ANNEAUX ?

Dans un premiers temps, elle n’en crut pas ses yeux : « Je n’y ai pas touché, le simple fait de le regarder m’a mis mal à l’aise… ça m’a fait peur. Cela ressemblait à un Orc du Seigneur des Anneaux », se souvient Andrea Jud.

Très vite, en observant de plus près la créature, elle nota que celle-ci arborait une « tête distinctive, avec une bouche ouverte montrant des dents pointues et que sa peau était sèche et grise foncée et inégale ».

Comme on peut le voir, le crâne de la créature est au bout d’un long corps recourbé qu’Andréa Jud compare à celui d’un hippocampe. Elle a également noté et déclaré que l’animal faisait approximativement la longueur de son bras et que la tête était plus grosse que son poing. Curieuse de savoir ce que cette créature étrange aurait pu être, Andréa Jud l’a prise en photo et l’a publiée sur un groupe Facebook de biologie marine. Comme on peut l’imaginer, des observateurs surpris ont proposé de nombreuses théories, certaines suggérant en plaisantant que la créature était une sirène ou un mini monstre du Loch Ness.

L’AVIS DES PASSIONNÉS

Des passionnés de la vie marine plus chevronnés ont proposé l’explication prosaïque que l’animal semblait être une murène dont le corps fut détérioré par le soleil brûlant.

Bien que cela puisse être le cas, Andréa Jud a observé qu’il y avait quelque chose d’autre de bizarre car elle a trouvé la carcasse assez loin à l’intérieur des terres et bien plus loin que les vagues n’auraient pu la transporter, ce qui soulève la question de savoir comment elle s’est retrouvée là en premier lieu.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr Source English Headline)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV