fbpx

(MYSTÈRE) La faculté de Cordoue serait hantée

7 juillet 2021 – La faculté de Cordoue pourrait ne pas être connue pour son histoire chargée mais aussi pour son caractère hanté. Les témoignages relatant des expériences paranormales et des apparitions spectrales y sont fréquents.

La faculté de Cordoue est un lieu chargé d’histoire et c’est cette histoire particulière qui pourrait expliquer la présence de tous ses fantômes au sein de l’établissement. On peut chercher à expliquer ce phénomène par l’ancienne fonction de l’établissement qui était autrefois un hôpital appelé « Hospital de Agudos” . On trouve d’ailleurs encore des traces de ce lourd passé dans l’architecture du bâtiment, comme les traces des rails sur lesquels les civières étaient transportées jusqu’à la morgue. Historiquement, le bâtiment avait été conçu pour devenir un centre d’enseignement sous l’égide du cardinal Fray Pedro de Salazar y Toledo. Ce dernier fit l’acquisition du bâtiment en 1701 et les travaux commencèrent, mais un événement tragique mit fin à ce projet. Cet événement, c’est la peste noire qui déferlât sur Cordoue faisant des milliers de morts. Durant cette période, le cardinal a renoncé à ce projet et fit transformer le bâtiment en hôpital pour y accueillir les malades de la peste. De fait, un grand nombre de personnes moururent au sein de ce bâtiment et pourrait ne jamais l’avoir quitté errant dans le bâtiment comme des fantômes.

UN LIEU HANTÉ PAR LA PESTE

Selon Francisco José Bermúdez qui a fait des recherches sur ce phénomène, la faculté serait hantée par des âmes en souffrance, des gens morts durant l’épidémie de peste. Un grand nombre de témoins affirment d’ailleurs que les fantômes qu’ils ont vus n’étaient pas de notre époque. Ils confirment d’ailleurs l’hypothèse selon laquelle ce lieu serait hanté par des âmes en souffrance puisque à de nombreuses reprises, des sanglots d’origines inconnus ont été entendus. D’autres témoignages parlent de refroidissement de la pièce, de chuchotements inquiétants ou de voix d’outre-tombe. Le caractère hanté de la faculté est pris très au sérieux par ce qui fréquente la faculté, nombre d’étudiants reconnaissent éviter certains endroits par peur d’y croiser des fantômes. Le personnel de ménage confirme également craindre particulièrement certains endroits et l’équipe de sécurité a été remplacée par des caméras car la plupart ne restaient pas en poste souvent à cause de ce type de rencontres.  

Il semblerait donc que la faculté de Cordoue ne soit pas seulement fréquenté par des étudiants, mais également par de nombreux fantômes faisant de cette faculté, l’établissement scolaire le plus hanté d’Espagne.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Des astronomes ont détecté 1652 signaux radio issus d’une source mystérieuse dans l’espace

15 octobre 2021 – Une équipe internationale d’astronomes est parvenue à détecter 1652 signaux radio provenant d’une source cosmique mystérieuse, qui se situe dans une galaxie lointaine.

Pour les astronomes les sursauts radio rapides aussi appelés FRB sont un des phénomènes cosmiques les plus intrigants. En l’occurrence ses nombreux signaux radios qui ont été détectés proviennent  d’une source nommée FRB 121102 et dont les premiers signaux datent de 2012. Cependant tout récemment ils ont pu observer en provenance de cet endroit un regain d’activité tout à fait inhabituel. Au total, ils ont enregistré 1 652 sursauts radio indépendants provenant de la mystérieuse source en seulement 47 jours. Ce qui représente l’activité la plus élevée jamais enregistrée à partir d’un FRB, avec 122 sursauts radio en l’espace d’une heure dans un cas. Ces observations ont été réalisées en Chine grâce au radiotélescope sphérique à ouverture de cinq cents mètres (FAST). À titre de comparaison, auparavant le nombre de sursauts signalés par cette source n’était que de 349.

UN PHÉNOMÈNE UNIQUE

Pour les astrophysiciens, cette abondance de signaux radios est unique, car il s’agit clairement du plus grand échantillon de sursauts provenant d’une source de FRB collecté jusqu’à présent. Un phénomène unique mais aussi mystérieux car on n’arrive pas à déterminer son origine. Notons que le grand nombre de détections a permis aux chercheurs de rechercher en profondeur tout signe de périodicité, ou quasi-périodicité qui pourrait indiquer une seule source en rotation telle qu’un pulsar mais ils n’en ont trouvé aucun. Pour l’astronome Bing Zhang ce phénomène pourrait être le signe d’un phénomène spatial jusqu’ici inconnu, selon lui “Il se pourrait qu’il y ait plus d’un mécanisme permettant de générer des FRB à partir d’une seule source”. Ainsi, si l’origine du phénomène reste à déterminer, elle devrait pouvoir accroître les connaissances des astronomes.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

 

2021-07-09T12:01:11+02:007 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser