fbpx

(MYSTÈRE) La faculté de Cordoue serait hantée

7 juillet 2021 – La faculté de Cordoue pourrait ne pas être connue pour son histoire chargée mais aussi pour son caractère hanté. Les témoignages relatant des expériences paranormales et des apparitions spectrales y sont fréquents.

La faculté de Cordoue est un lieu chargé d’histoire et c’est cette histoire particulière qui pourrait expliquer la présence de tous ses fantômes au sein de l’établissement. On peut chercher à expliquer ce phénomène par l’ancienne fonction de l’établissement qui était autrefois un hôpital appelé « Hospital de Agudos” . On trouve d’ailleurs encore des traces de ce lourd passé dans l’architecture du bâtiment, comme les traces des rails sur lesquels les civières étaient transportées jusqu’à la morgue. Historiquement, le bâtiment avait été conçu pour devenir un centre d’enseignement sous l’égide du cardinal Fray Pedro de Salazar y Toledo. Ce dernier fit l’acquisition du bâtiment en 1701 et les travaux commencèrent, mais un événement tragique mit fin à ce projet. Cet événement, c’est la peste noire qui déferlât sur Cordoue faisant des milliers de morts. Durant cette période, le cardinal a renoncé à ce projet et fit transformer le bâtiment en hôpital pour y accueillir les malades de la peste. De fait, un grand nombre de personnes moururent au sein de ce bâtiment et pourrait ne jamais l’avoir quitté errant dans le bâtiment comme des fantômes.

UN LIEU HANTÉ PAR LA PESTE

Selon Francisco José Bermúdez qui a fait des recherches sur ce phénomène, la faculté serait hantée par des âmes en souffrance, des gens morts durant l’épidémie de peste. Un grand nombre de témoins affirment d’ailleurs que les fantômes qu’ils ont vus n’étaient pas de notre époque. Ils confirment d’ailleurs l’hypothèse selon laquelle ce lieu serait hanté par des âmes en souffrance puisque à de nombreuses reprises, des sanglots d’origines inconnus ont été entendus. D’autres témoignages parlent de refroidissement de la pièce, de chuchotements inquiétants ou de voix d’outre-tombe. Le caractère hanté de la faculté est pris très au sérieux par ce qui fréquente la faculté, nombre d’étudiants reconnaissent éviter certains endroits par peur d’y croiser des fantômes. Le personnel de ménage confirme également craindre particulièrement certains endroits et l’équipe de sécurité a été remplacée par des caméras car la plupart ne restaient pas en poste souvent à cause de ce type de rencontres.  

Il semblerait donc que la faculté de Cordoue ne soit pas seulement fréquenté par des étudiants, mais également par de nombreux fantômes faisant de cette faculté, l’établissement scolaire le plus hanté d’Espagne.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) Starliner, la capsule spatiale de Boeing s’apprête à voler vers l’ISS

01 août 2021 – Si tout se passe comme prévu, la capsule CST-100 Starliner de Boeing devrait être lancée le 3 août 2021 pour un deuxième vol d’essai sans équipage. Un vol de la plus haute importance puisqu’il précède l’échec de son premier vol, en décembre 2019.

Alors que tout récemment le module russe Nauka avait rejoint l’ISS c’est un modèle américain cette fois qui s’apprête à rejoindre la station spatiale internationale. Ce vol était initialement prévu pour le 30 juillet 2021, mais ce deuxième vol d’essai du CST-100 Starliner, destiné aux vols habités vers la station spatiale internationale a été repoussé au 3 août. Créé par Boeing pour la Nasa, ce vaisseau commercial sera mis en orbite par le lanceur Atlas 5 de la base de Cap Canaveral, en Floride. Ce deuxième vol-test intervient plus d’un an et demi après l’échec, en décembre 2019, du premier vol lié à des défauts de logiciels de bord et de système de communication du vaisseau. Boeing a alors proposé à la Nasa de réaliser un autre vol d’essai sans équipage à ses frais.

UN VOL À FORT ENJEU

Suite à l’échec de la première tentative en 2019, Boeing s’est retrouvé fortement distancé par son rival Space X dans le domaine du transport d’astronautes. En effet depuis 2019, la société Space X a réussi ses essais, mais surtout, elle a lancé 3 équipages d’astronautes vers l’ISS. Ce vol est également important de par le coût financier qu’il représenterait surtout en cas d’échec. À titre d’exemple, l’échec de 2019 avait coûté à l’entreprise près de 410 millions de dollars. Ce vol a d’ailleurs fait l’objet d’une surveillance active de la part de la NASA qui au cours d’une enquête a localisé un total de 80 corrections nécessaires pour la préparation du Starliner. Enfin, un succès permettrait à Starliner de débuter les vols habités ce qui constitue une nouvelle étape cruciale pour le Starliner de Boeing.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-09T12:01:11+02:007 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser