fbpx

(MYSTÈRE) La Pierre d’Arthur aurait livré les secrets de ses origines

31 août 2021 — Les archéologues pensent avoir découverts les origines mystérieuses de la Pierre d’Arthur, un monument néolithique du Herefordshire, au Pays de Galles. Le célèbre monument a inspiré l’écrivain C.S.Lewis pour créer la « table de pierre » dans Les Chroniques de Narnia.

La pierre d’Arthur se compose de neuf pierres verticales qui supportent une énorme « clé de voûte » pesant plus de 25 tonnes. Un passage en contrebas mène à ce que l’on pensait être une chambre funéraire, bien que les archéologues n’aient trouvé aucun reste humain à l’intérieur.

La Pierre d’Arthur est aujourd’hui l’un des monuments néolithiques les plus connus d’Angleterre. Plusieurs légendes locales l’associent au roi Arthur.  Selon un conte, des marques sur l’une des pierres ont été faites par Arthur lorsqu’il s’y était agenouillé pour prier, une autre histoire est que ces marques sont les empreintes du coude d’un géant qu’il a tué. Le monument marquerait également l’endroit où Arthur a été enterré. Cependant, la plupart des historiens pensent qu’Arthur n’a probablement pas existé.

Les premières analyses  sur la pierre ont été révélées par des archéologues en 2013, lorsque trois tombes vieilles d’environ 6 000 ans ont été découvertes à proximité du lieu, sur la colline Dorston.

« C’est un lieu de cérémonie  comme ceux autour de Stonehenge ou d’Avebury, mais érigé un peu plus tôt », a expliqué l’archéologue Julian Thomas de l’université de Manchester. « Cela implique certainement qu’il s’agit d’un endroit qui était politiquement ou spirituellement important au début du néolithique ».

Selon les chercheurs, les éléments encore visibles aujourd’hui ne représentent sans doute qu’une petite partie  des structures qui existaient autrefois. « Bien que la Pierre d’Arthur soit un monument mégalithique d’importance internationale, ses origines restaient jusqu’à présent obscures », souligne  JulianThomas. « Pouvoir faire la lumière sur cet impressionnant tombeau vieux de 5 700 ans est formidable».

Les résultats, qui n’ont pas encore été publiés dans une revue à comité de lecture, suggèrent que la pierre d’Arthur faisait autrefois partie d’un paysage cérémoniel beaucoup plus vaste.

Les chercheurs notent que les fouilles ne sont pas encore terminées et qu’il reste encore de nombreuses choses à découvrir afin de résoudre tous les mystères de ce site incroyable.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CLIMAT) Un seul pays au monde semble en mesure de réaliser ses objectifs climatiques

21 septembre 2021 –  Pour de nombreux pays dans le monde la réalisation d’un certain nombre d’objectifs climatiques constitue un véritable défi. À un tel point que pour le moment un seul pays dans le monde semble en bonne voie pour réaliser ses objectifs. Il s’agit de la Gambie.

La Gambie est pour le moment le seul pays au monde à avoir obtenu une note climatique globale compatible avec les objectifs fixés par l’Accord de Paris. Pour rappel, il s’agit d’un traité international sur le réchauffement climatique adopté en 2015 qui est censé unifier toutes les nations dans une cause commune pour lutter contre le changement climatique. En effet, selon une étude du Climate Action Tracker a examiné l’Europe et 36 autres nations qui prend en compte de nombreux facteurs, comme les politiques climatiques nationales, les mesures et l’utilisation des terres, le soutien financier international et les objectifs climatiques fixés par ces pays. La Gambie semble pour le moment le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques.

LA GAMBIE, UN EXEMPLE À SUIVRE

Selon l’étude, la Gambie n’est pas le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques, d’autres pays comme le Costa Rica, le Maroc, l’Éthiopie ou le Royaume-Uni s’en rapproche, mais sont loin d’être au même niveau. La Gambie peut être considérée comme un exemple à suivre en raison des nombreuses actions qu’elle a mise en place pour le climat. Tout d’abord, le pays mise majoritairement sur les énergies renouvelables et dispose de l’une des plus grande installations solaires d’Afrique de l’Ouest. Le gouvernement gambien est également parvenu à restaurer 10 000 hectares de forêts, de mangroves et de savanes. Enfin, la Gambie s’est également engagée à limiter l’utilisation abusive des ressources forestières, il convertit également les terres agricoles inondées en rizières sèches. Ainsi, la Gambie semble sur le point de devenir un symbole pour tous les pays luttant pour la sauvegarde de notre planète.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-08-31T15:46:06+02:0031 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser