fbpx

(MYSTÈRE) La Terre est-elle un zoo cosmique ?

5 avril 2021 – En 1950, Enrico Fermi, un physicien italien, détenteur, également détenteur d’un prix Nobel, c’est posé une question qui jette un doute “Si il y a des milliards de planètes dans notre galaxie, pourquoi n’avons-nous pas encore été visités par une civilisation extraterrestre ?” Depuis, des dizaines de réponses ont été élaborées pour tenter de répondre à cette vaste question, nommée « paradoxe de Fermi« .

Afin d’expliquer la raison pour laquelle la Terre n’a pas encore été visitée par quelconque civilisation extraterrestre, plusieurs théories se détachent des autres et font parler d’elles…

LA THÉORIE DU “GRAND FILTRE”

D’après cette hypothèse, le chemin pour qu’une civilisation soit en mesure de conquérir une Galaxie, serait bien trop important. Étant donné qu’il a fallu plus de 3 milliards d’années pour que d’une simple bactérie, un animal voit le jour. Pour les défenseurs de la théorie du grand filtre, cela relèverait donc plus du coup de chance qu’autre chose, faisant de la civilisation terrienne une heureuse rareté, voire un cas unique. Pour ceux qui croient à ce “grand filtre”, même si une civilisation digne de la notre arrivait à émerger, elle finirait par s’autodétruire, dans des conflits internes, sans avoir le temps de communiquer avec l’extérieur.

LE ZOO COSMIQUE

D’autres théories sont plus positives et affirment qu’au contraire, des civilisations extra-terrestres existent bel et bien, mais que pour un certain nombre de raisons, ces dernières ne chercheraient pas à faire connaître leur existence.  Et les théoriciens du “zoo cosmique”, pensent avoir trouvé la raison de ce désintérêt : nous serions observés par des civilisation extérieures à la Terre… Scrutés, guerre plus, puisque ces populations d’extra-terrestres seraient bien trop évoluées pour entrer en contact avec nous d’égal à égal.

Pour ces civilisations extraterrestres, nous ne serions en effet qu’une simple civilisation primitive, qu’il ne faudrait perturber sous aucun prétexte, afin de ne pas entraver notre lent développement. D’où la dénomination “zoo cosmique”.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-04-05T09:24:28+02:005 avril 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser