19 novembre 2021 – En France nous connaissons tous la tombe du « soldat inconnu », de leur côté les Australiens ont celle d’un « marin inconnu ». Après que ses restes non identifiés aient été retrouvés à la suite d’une bataille navale meurtrière de la Seconde Guerre mondiale, personne ne savait à qui ils appartenaient jusqu’à ces derniers jours où ils ont enfin été identifiés. Considéré par les historiens comme le plus grand mystère maritime Australien, l’affaire a commencé le 19 novembre 1941, lorsque le HMAS Sydney a été attaqué par le croiseur allemand Kormoran alors qu’il naviguait au large des côtes de l’Australie occidentale. 

La rencontre dramatique a finalement vu les deux navires endommagés au point qu’ils ont fini par couler dans l’océan. Ce jour-là, le Sydney a perdu l’ensemble de son équipage de 645 hommes. 

Thomas Welsby Clark

TESTS GÉNÉTIQUES

Si l’on pensait que tout le monde avait péri avec le naufrage du navire, un radeau de sauvetage contenant le corps d’un marin du navire s’est échoué trois mois plus tard et son identité est restée un mystère jusqu’à cette semaine. 

À l’occasion du 80e anniversaire de la bataille finale du Syndey, la Royal Australian Navy a annoncé que des tests génétiques avaient enfin pu déterminer que le « marin inconnu » était un certain Thomas Welsby Clark. Une identification rendue possible grâce à une recherche généalogique centrée sur une lignée paternelle découverte à l’aide de l’ADN-Y de l’homme, qui a été extrait lors de l’exhumation de son corps en 2006. Paix à son âme. 

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr) 

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV