fbpx

(MYSTÈRE) En Norvège, les scientifiques ont résolu le mystère des étranges boules gélatineuses

7 avril 2021 —  Il y a quelques années, des plongeurs explorant la côte ouest de la Norvège ont trouvé une étrange boule en forme de gelée de plus d’un mètre de large au fond de l’eau! Elle semblait «flotter» sur place, et une bande sombre était visible à l’intérieur. Une centaine de cas ont été signalés au large de la Norvège et dans certaines parties de la Méditerranée. Jusqu’à présent, les scientifiques n’avaient pas de réponse exacte sur l’origine de cette énigmatique boule, mais récemment, ils ont quand même réussi à percer ce mystère!

ENTRE 50000 ET 200000 OEUFS

En 2019, une équipe de plongée sous-marine a pu prélever des échantillons de tissus sur quatre sphères. Les plongeurs les ont collectées puis placées dans des bouteilles en plastique, pour être stockées dans des réfrigérateurs. Ensuite les scientifiques ont effectué une analyse ADN et ont finalement pu découvrir qu’il s’agissait de minuscules œufs de calmar dans des bulles de mucus. Les chercheurs ont découvert que chacune des boules pouvait contenir jusqu’à des centaines de milliers de petits œufs, dont chacun peut se transformer en un calmar embryonnaire.

Ces sphères en forme de gelée appartiennent au calmar Illex coindetii, que l’on trouve des deux côtés de l’Atlantique et également en mer Méditerranée. Pendant la saison de reproduction, les femelles d’I.coindetii produisent des œufs géants et flottants à partir de mucus qui aident à garder les œufs en sécurité.

«Nous avons également appris que dans la sphère réelle, les embryons de calmar peuvent être à quatre stades de développement différents», a déclaré l’auteur principal Haldis Ringwold. « De plus, nous avons pu voir comment la sphère change réellement à mesure que les embryons se développent, de dur et transparent à gélatineux. »

Il est surprenant que les scientifiques connaissent I. coindetii depuis près de deux siècles, mais ce n’est que maintenant qu’ils découverts leur mode de reproduction.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

© Ringvold, H., Taite, M., Allcock, AL et al

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(TECHNOLOGIE) Un aspirateur autonome pour nettoyer les rues

9 mai 2021- Si les robots aspirateurs autonomes, sont désormais très bien connus du grand public, se différenciant par des formes rondes et aplaties, qui leur permettent de pouvoir se glisser dans les endroits les plus difficiles d’accès, tout en évitant les collisions ; la version très grand format de ces aspirateurs d’un nouveau genre, aimerait elle aussi se faire un nom, dans le nettoyage en milieu urbain, cette fois-ci.

UN NETTOYAGE AUTONOME 

Des aspirateurs géants, pour nettoyer les rues en toute autonomie ! C’est exactement ce que propose l’entreprise finlandaise “Trombia Technologie”, qui a récemment entrepris de tester les capacités de son robot de nettoyage urbain, en conditions réelles.

Son nom est Trombia Free, d’une allure massive et futuriste cet aspirateur géant d’une taille de 3,52 mètres de long, et 2,3 mètres de large, vient d’être utilisé afin de nettoyer toute une piste cyclable située dans la capitale finlandaise, Helsinki.

Afin d’éviter les différents présents sur son chemin, sans risquer de bloquer l’appareil, le robot est doté d’un système Lidar (télédétection par laser), ainsi que de puissants capteurs optiques. Autre point fort, Trombia Free peut fonctionner aussi bien de jour que de nuit, et par tous les temps.  Quant à la vitesse de fonctionnement, le robot pourrait atteindre une vitesse de 10 kilomètres par heure, toutefois bridée entre 2 et 6 km/h, pour une meilleure efficacité.

Côté consommation d’énergie, le constructeur de Trombia Free affirme que son aspirateur robot utiliserait à peine 15 pourcents de la puissance habituellement mobilisée par les systèmes de nettoyage urbain traditionnels.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-04-07T14:21:04+02:007 avril 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser