fbpx
x

(MYSTÈRE) « Objets volants non identifiés, l’enquête, les faits » avec Bernard Thouanel

Status:

Errors:

Plus d’infos sur l’émission : Diffusion : 30/08/2021  | (MYSTÈRE) « Objets volants non identifiés, l’enquête, les faits » avec Bernard Thouanel

(Version podcast, cliquez ici.)

Les propos tenus dans cette émission n’engagent que la ou les personnes invitées, et en aucun cas la rédaction de btlv.fr qui n’a que pour mission de vous informer sur toutes ces hypothèses dans un souci d’exploration.

Il suffit de s’allonger dans l’herbe, de regarder le ciel à la tombée de la nuit pour prendre conscience de l’immensité de notre univer. Si sa naissance remonte à plus de 13 milliards d’années, on peut aisément se poser la question suivante : Sommes-nous les seuls représentants de la vie dans le Cosmos ? D’autres civilisations n’auraient-elles vu le jour avant nous ? Savent-elles que nous existons ? Et si c’est le cas, ont-elles les moyens de venir nous voir ou Sont-elles déjà là ? Bien sûr, pour les sceptiques, toutes ces interrogations peuvent prêter à sourire. C’est, toutefois, sans compter avec les mathématiques qui nous assurent que la probabilité d’être les seuls dans l’univers ne tient pas. Les astronomes du monde entier l’assurent, avec les milliards d’étoiles et de planètes, il existe surement des entités quelque part ailleurs. Les preuves demanderont les plus rationnels ? Nous leurs répondrons, que les témoignages d’observations d’ovnis, d’entités, d’abductions, de contacts télépathiques en sont peut-être…Malgré tout, avec ce sujet, il faut garder la tête froide. Et on va le prouver, une nouvelle fois. Objets volants non identifiés, l’enquête, les témoignages, les archives, les faits, c’est inédit, avec BERNARD THOUANEL sur BTLV

Pour vous procurer le livre de Bernard Thouanel, cliquez ici. 

À la Une

Voici une caméra qui fait la taille d’un grain de sel

1er décembre 2021 – Prendre une photo du bout d’un doigt. Des chercheurs de Princeton et de l’Université de Washington ont développé un appareil photo gros comme un grain de sel.

Les nano-caméras existent déjà. Mais elles fournissent souvent des photos avec une basse qualité. Cette nouvelle caméra arrive à produire un rendu très correct… Alors qu’elle est plus de 500 000 fois plus petite qu’un appareil photo classique.

La méta surface fait la taille d’un grain de sel. Crédit : Princeton University

Comment ça marche ? Le dispositif s’aide de l’informatique et d’une nouvelle technologie appelée « méta surface ». Vous voyez, dans un appareil photo ordinaire, l’objectif, qui fait converger le rayon lumineux vers un capteur. 

Ici, on a une surface d’un demi-millimètre de large et pourvue de 1,6 million de petits cylindres disposés en cercle. Chaque cylindre a sa propre conception et fonctionne comme une antenne optique. Grâce à l’apprentissage automatique, tous ces poteaux arrivent à concevoir une image en haute qualité et en couleurs ! 

La méta surface s’affranchit également d’autres contraintes connues par d’autres nano-caméras. Par exemple, les distorsions optiques sont facilement supprimées et la caméra fonctionne très bien dans un milieu naturel. En effet, les micro-caméras ne peuvent fonctionner que dans des conditions très particulières, avec un laser par exemple dans un laboratoire afin de produire une image de bonne qualité. 

À gauche, une photo prise par une nano-caméra classique, à droite, celle développée par les chercheurs. Crédit : Princeton University

Bon, et tout ça, à quoi ça sert ? Cette caméra peut avoir de nombreuses applications dans le domaine médical. On pourrait l’introduire dans le corps humain afin de diagnostiquer et traiter des maladies. 

Sources : Trust My Science et Princeton University

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-09-30T10:22:12+02:0030 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser