fbpx
x

(MYSTÈRE) Un agent de sécurité attaqué par un fantôme ?

6 août 2021 – Le maire d’une ville de Colombie a partagé une vidéo énigmatique dans laquelle il prétend qu’un fantôme aurait attaqué un agent de sécurité. Filmée par une caméra de sécurité dans un immeuble de bureaux du gouvernement, elle a été publiée sur Facebook mardi soir par la mairie de la ville, José Manuel Rios Morales. Comme on peut le voir dans la vidéo, l’agent en question marche dans un couloir avant d’être apparemment violemment projeté contre un mur par une « force invisible ». Effrayé, l’homme se retrouve au sol et tente de s’éloigner lentement du point d’impact jusqu’à ce que deux de ses collègues arrivent rapidement sur les lieux.

Dans son post Facebook pour le moins surprenant, José Manuel Rios Morales a écrit : « Je veux partager cette vidéo avec vous aujourd’hui, soulignant qu’en tant que maire, j’ai la conviction que la foi a un pouvoir imbattable ».

Il poursuit en assurant aux résidents qu’après avoir appris l’incident étrange, il a demandé à un évêque et à d’autres personnalités religieuses de la ville de bénir « chaque recoin de cet espace de travail ». Il a, par ailleurs, demandé aux abonnés de son compte Facebook de se joindre à eux et de prier pour aider à éloigner « l’entité » qui aurait frappé le gardien de sécurité. Malgré cette histoire prise au sérieux par le Maire, de nombreux internautes ont qualifié tout cela de « ridicule ». 

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(INNOVATION) L’armée américaine s’est dotée de fusils qui visent et tirent automatiquement

27 octobre 2021 – L’armée américaine s’est récemment procuré des SMASH 2000, un système de visée informatisé qui grâce à un algorithme permet ainsi de détecter automatiquement la cible, de prédire ses mouvements et d’indiquer au tireur où viser.

Afin de permettre à ses soldats de mieux viser et donc d’être plus efficace, l’armée américaine a décidé de miser sur le SMASH 2000. Il s’agit d’un système de visée informatisé qui en apparence ressemble à une lunette classique, qui se glisse sur le haut d’un fusil d’assaut. Le système fonctionne grâce à une caméra et un laser qui permet de déterminer la distance entre l’arme et la cible. Un algorithme intégré permet ainsi de détecter automatiquement la cible, de prédire ses mouvements et d’indiquer au tireur où viser. En d’autres termes il s’agit de viseurs intelligents conçus pour aider les tireurs à repérer les cibles et à leur montrer ensuite le point de visée le plus optimal à engager, même lorsqu’ils se déplacent.

UNE SORTE DE ROBOT TUEUR

En plus de constituer une redoutable aide à la visée, le système SMASH 2000 peut au militaire quand et où tirer d’une certaine façon c’est la machine qui prend le tir en main. En fait, avec cette technologie, une fois que la lunette a acquis sa cible, le militaire n’a plus qu’à presser la détente de son arme et laisser le système électronique prendre en charge le tir. C’est donc l’algorithme qui décide de faire feu lorsqu’il est certain que la balle peut toucher sa cible. En outre, bien qu’il soit sous le contrôle d’un soldat, c’est donc tout de même le SMASH 2000 qui prend la décision finale, on peut donc le voir comme un robot tueur. Ainsi cette technologie montre que petit à petit l’intelligence artificielle prend de plus d’importance dans l’armée.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-08-06T12:34:28+02:006 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser