fbpx
x

(INEXPLIQUÉ) Un bâton rituel de l’âge de pierre en forme de serpent découvert en Finlande

30 juin 2021 — Des archéologues de l’Université de Turku et de l’Université d’Helsinki ont découvert un « bâton » en bois de l’âge de pierre en forme de serpent dans le sud-ouest de la Finlande. Les scientifiques pensent que l’objet appartenait à un chaman qui vivait sur ces terres il y a plus de 4 400 ans.

La découverte a été faite sur le site préhistorique de Järvensuo. Il s’agit d’une ancienne zone humide sur les rives du lac Rautjärvi, découverte par hasard dans les années 1950. Depuis 2019, des fouilles archéologiques sont menées dans ces lieux.

Le chaman et le serpent © Antiquity

En raison des conditions anaérobies (celles qui ont du mal à vivre ou qui ne peuvent pas se multiplier en présence d’oxygène) du sol local, des chercheurs au cours des décennies précédentes ont déjà trouvé plusieurs objets en bois magnifiquement conservés sur le site, notamment une pelle en bois avec un manche en forme de tête d’ours. Tous ces objets sont parfaitement conservés.

Ce bâton qui vient d’être retrouvé à une longueur d’un demi-mètre et est fait en forme de serpent. Les archéologues pensent que cet objet appartenait à un chaman de l’âge de pierre et était probablement utilisé à des fins rituelles.

DES HOMMES ET DES SERPENTS

Les archéologues notent que la découverte ne ressemble à aucun autre artefact en bois d’Europe du Nord de la période néolithique, bien que des images de serpents puissent parfois être vues sur des peintures rupestres de la culture de la poterie à crête. Le Dr Antti Lachelma de l’Université d’Helsinki a expliqué : « Il semble y avoir un lien certain entre les serpents et les humains, ce qui suggère une période dans le chamanisme nordique où les serpents jouaient un rôle particulier en tant qu’aides animales pour le chaman. »

Malgré le fait que de nombreux artefacts ont déjà été trouvés à Järvensuo 1, le site est menacé. Le drainage et le changement climatique mettent le site et les futures découvertes archéologiques en péril.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ÉTRANGE) Un parasite mangeur de langue retrouvé dans la bouche d’un poisson

27 octobre 2021 – A l’heure ou notre santé n’a jamais autant fait la une de l’actualité, on craint de voir surgir de nouveaux virus. C’est ce qu’ont dû penser les travailleurs du parc d’État de Galveston Island au Texas qui ont récemment attrapé un poisson accueillant à son insu un parasite cauchemardesque qui avait dévoré et remplacé sa langue.

Postée sur les réseaux sociaux la semaine dernière, l’information mentionne qu’il s’agit en réalité d’un « poux mangeur de langue ». Selon les scientifiques qui ont étudié le phénomène, le parasite subsiste en pénétrant dans la bouche d’un poisson, en détachant la langue de l’animal et en remplaçant l’organe par lui-même. Le fameux « poux » passe alors le reste de ses jours à se nourrir du mucus de son hôte. 

Le plus dingue est que cette étrange relation parasitaire ne serait pas particulièrement nocive pour le poisson ni, heureusement, pour les humains qui pourraient finir par attraper et manger l’animal. Les mêmes scientifiques affirment que ce « poux mangeur de langue » est « le seul cas connu où un parasite peut remplacer fonctionnellement l’organe de son hôte ». La nature est parfois très bizarre et effrayante

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

2021-06-30T18:16:43+02:0030 juin 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser