3 juin 2021 – Le cinéma a souvent mis au cœur de ses films d’horreur des poupées. On se souvient d’Annabelle. Eh bien, la réalité peut être tout aussi effrayante. Dans tous les cas, elle l’est pour les habitants de Lucinda, un petit bourgade du Queensland, à 1h30 au nord de Townsville. Les 406 âmes de la petite ville, déclarent à qui veut l’entendre qu’une poupée assise sur une balançoire porte malheur. Certains affirment qu’elle serait à l’origine d’incidents plus ou moins graves tels que des problèmes de moteur de bateau et la disparition de chalutiers. Assise sur une balançoire située dans une mangrove de la petite ville de Lucinda, elle y fut installée par un couple qui voulait apporter de la couleur à la communauté.

Nick Dametto, qui représente Lucinda et plusieurs autres villes voisines, a indiqué que « tout le monde semble connaître la poupée, mais que personne ne veut vraiment en parler ». Au cœur même de ce que l’on peut appeler une légende urbaine, quiconque s’approcherait de trop près de la poupée finirait par souffrir d’une sorte de malchance.« Les victimes les plus fréquentes de la poupée, a déclaré Dametto, sont les personnes qui font du bateau ou qui pêchent dans les eaux voisines. On prétend même qu’un simple bonjour à l’objet peut déclencher sa colère. Même si cela peut être une pure coïncidence c’est quelque chose avec lequel je ne suis certainement pas prêt à jouer. »

D’OÙ VIENT CETTE POUPÉE ?

Bien que les origines de la poupée semblent être entourées de mystère, un entrepreneur de  Lucinda affirme que la « petite fille et sa balançoire » ont été créées par un couple de la ville dans le jardin de leur maison comme une sorte d’œuvre d’art. Légende ou réalité ésotérique, ce que déplorent les habitants, c’est que maintenant, la maison et la ville sont devenues tristement célèbres pour être celles d’une poupée hantée qui maudit quiconque ose s’en approcher.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV