1er juin 2021 — Selon les médias d’État chinois le tokamak EAST a établi un nouveau record du monde en maintenant un plasma à 120 millions de degrés Celsius pendant 101 secondes

Le tokamak supraconducteur avancé expérimental chinois (EAST) est un appareil de fusion nucléaire prometteur.

L’idée de cette recherche sur la fusion nucléaire est de recréer le processus que le soleil utilise pour générer des quantités massives d’énergie. La chaleur et la pression intense se combinent pour produire un plasma dans lequel les noyaux atomiques fusionnent les uns avec les autres à des vitesses incroyables. Les scientifiques travaillent sur un certain nombre de dispositifs expérimentaux pour étudier ces réactions sur la Terre, mais les experts considèrent que les tokamaks comme EAST de l’Institut chinois des sciences physiques sont les plus avancés de tous.

Pour rappel, un tokamak est un dispositif expérimental reposant sur la physique des plasmas, dont le but est de produire de l’énergie de fusion : l’énergie générée par la fusion des noyaux atomiques est absorbée sous forme de chaleur par les parois de la chambre à vide. Cette chaleur est ensuite utilisée pour produire de la vapeur, qui par un système de turbines et d’alternateurs peut à son tour produire de l’électricité.

DE RECORD EN RECORD

En 2016, nous avons vu comment les scientifiques d’EAST ont réussi à chauffer un plasma d’hydrogène à environ 50 millions de degrés et à le maintenir pendant 102 secondes. Puis, en 2018, l’équipe a augmenté le taux à 100 millions de degrés.

Pour rappel, un tokamak est un dispositif expérimental reposant sur la physique des plasmas, dont le but est de produire de l’énergie de fusion : l’énergie générée par la fusion des noyaux atomiques est absorbée sous forme de chaleur par les parois de la chambre à vide. Cette chaleur est ensuite utilisée pour produire de la vapeur, qui par un système de turbines et d’alternateurs peut à son tour produire de l’électricité.

La dernière étape des expérimentations marque une nouvelle étape dans le développement de l’énergie thermonucléaire. Les scientifiques ont établi un nouveau record de 120 millions dedegrés en conservant un plasma chauffé au rouge pendant 101 secondes, selon l’agence de presse officielle Xinhua. Dans des expériences séparées, le «soleil artificiel», comme on surnomme le réacteur, a pu chauffer le plasma à 160 millions degrés en 20 secondes. Le but ultime déclaré d’EAST est de maintenir une température du plasma d’environ 100 millions de degrés pendant plus de 1000 secondes (soit environ 17 minutes).

Ces expériences ne visent pas à produire de l’électricité qui peut être utilisée à des fins civiles, mais à développer la physique de la fusion nucléaire pour la prochaine génération d’appareils. L’un d’eux est ITER, qui deviendra le plus grand réacteur de fusion du monde lorsqu’il sera achevé en 2025. Le réacteur KSTAR, qui a également établi un record du monde en maintenant la température du plasma à plus de 100 millions degrés pendant 20 secondes l’année dernière, servira de base au développement d’un appareil encore plus puissant. ITER devrait être pleinement opérationnel d’ici 2035.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV