Découvrez le premier site (Vidéo / Audio / Actu) consacré aux sciences alternatives et aux technologies de demain

Regardez et écoutez BTLV gratuitement et sans engagement pendant 7 jours
+3000H d'émissions pour donner du sens à sa vie
Je découvre maintenant

14  juin 2018 : Philippe Le Bouteiller, doctorant en géophysique au sein de la communauté Université Grenoble Alpes, a remporté mercredi à Toulouse la finale nationale de la 5e édition du concours « Ma thèse en 180 secondes ».

La thèse qu’a défendue Philippe Le Bouteiller, 31 ans, porte sur la mesure de la propagation des ondes sismiques dans la terre. En d’autres termes, selon le titre très officiel  et très abscons pour les néophytes de sa thèse: Approche eulérienne de l’équation de Hamilton-Jacobi par une méthode Galerkin discontinue en milieu hétérogène anisotrope et son application à l’imagerie sismique. Philippe Le Bouteiller a remporté cette finale, qui lui permettra de participer à la finale internationale en septembre à Lausanne, devant les 15 autres doctorants qualifiés parmi les 56 qui avaient participé à une demi-finale. Philippe Le Bouteiller a aussi remporté le prix du public, fort de plusieurs centaines de personnes au théâtre de la Cité de Toulouse pour la 5è édition de ce concours de vulgarisation de la recherche universitaire. Concours organisé par la Conférence des présidents d’université et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Son prix lui a été remis par la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Frédérique Vidal, qui s’est elle-même prêtée au jeu des 180 secondes pour présenter sur scène sa propre thèse, à l’issue de la remise des prix.

Rédaction btlv (source AFP)