Découvrez le premier site (Vidéo / Audio / Actu) consacré aux mystères de l'espace et de l'univers

Regardez et écoutez BTLV gratuitement et sans engagement pendant 7 jours
+3000H d'émissions pour donner du sens à sa vie
Je découvre maintenant

7 novembre 2017 : L’une des deux têtes pensantes des Beatles, John Lennon était fasciné par tout ce qui se rapportait à l’inexpliqué et particulièrement aux extraterrestres. Dans l’une de ses résidences secondaires qu’il venait d’acheter à Palm Beach, constatant que les étages de la bibliothèque étaient vides, il visita un libraire et acheta tous les livres sur l’occultisme et l’ésotérisme et fut très fier d’avoir acquis un livre d’Edgar Cayce un des inspirateurs du New Age.
L’ancien Beatles avait dans des interviews prédit son décès de façon violente par arme à feu, il en avait même écrit une chanson « Happiness is a war gun » De son côté, Yoko Ono était modérément intéressée par les recherches de John, elle préférait acheter des antiquités égyptiennes et consulter en permanence des voyantes pour gérer ses affaires et sa vie. Fred Seaman, son assistant personnel jusqu’à son assassinat en 1980, raconte dans son livre « Les derniers jours de John Lennon » une scène ou l’ancien Beatles découvre un article du « National Enquirer » à propos d’une femme enlevée par des extraterrestres.

Le journal mentionnait qu’on avait extrait de son front, en le passant par son nez, un objet métallique en forme d’aiguille, ce qui prouverait qu’ils l’auraient implanté là durant son enfance. « On peut en trouver la trace par régression hypnotique », explique John Lennon à Fred Seaman. Pour John Lennon une des explications concernant le phénomène ovni était que les extraterrestres étaient des êtres humains du futur, et ils pourraient avoir une composition moléculaire spéciale est vivre parmi nous.
John Lennon aimait collectionner les livres et les revues sur ces phénomènes, il s’était abonné à la revue britannique Flying Saucer Review, mais après avoir vu un ovni en 1974, il devint encore plus passionné, parlant tout le temps de ce sujet.

UN OVNI DANS LE CIEL DE NEW YORK

En effet le 23 août 1974, le musicien fut témoin d’une apparition d’ovni. Dans une interview à la télévision il le décrit avec beaucoup de précisions « J’ai vu un ovni, il a volé le long de la rivière, puis a tourné vers le bâtiment des Nations Unies vers la droite, puis a volé vers la gauche le long de la rivière ». Au début, il a pensé à un hélicoptère, mais il s’est brutalement rendu compte que cet objet mystérieux était silencieux. John Lennon dit qu’il avait continué à fixer la fenêtre par la vue du mystérieux objet, tout en ruminant toutes les explications rationnelles qui lui venaient à l’esprit, mais dont aucune ne collait.

Des années plus tard, May Pang sa compagne de l’époque, relata sa version de l’histoire avec des détails précis, dans différentes interviews « Nous avions juste commandé une pizza et puisque la soirée était si chaude nous décidâmes d’aller sur la terrasse. Étant donné qu’il n’y avait pas de vis-à-vis, John sortit tout nu afin de profiter de la brise en provenance de l’East River. Je me souviens que je m’habillais dans la chambre à coucher lorsque John commença à crier pour que je vienne sur la terrasse. Je répondis que j’allais venir tout de suite, mais il continua à hurler pour que je vienne le rejoindre à l’instant même. Dès que je mis les pieds sur la terrasse, je vis venir vers nous ce grand objet circulaire. Il avait la forme d’un cône aplati avec une brillante lumière rouge à son sommet »

May raconta qu’elle et John restèrent là, hypnotisés, incapables de croire ce qu’ils étaient en train de voir. Alors que l’engin s’approchait encore plus près, ils purent distinguer une rangée de cercles blancs qui couraient tout au long du bord de la soucoupe en émettant des flashs lumineux. Il y en avait tellement que ça leur faisait tourner la tête. Subjugués, ils virent l’ovni passer directement par-dessus l’immeuble voisin du leur. Il avait la taille approximative d’un jet et avait été si proche que si on lui avait jeté quelque chose dessus on l’aurait facilement touché.

Plus tard l’objet revint et ils prirent deux photos mais elles furent surexposées. Ils téléphonèrent immédiatement au Daily News qui leur répondit qu’au moins sept autres témoignages avaient été reçus. La police locale confirma avoir reçu de nombreux appels de personnes en panique.

François Deymier (btlv.fr)

De cette expérience qui l’a particulièrement marquée, il a dessiné un croquis et en a fait même une allusion dans un titre « Nobody Told Me » sur l’album « Milk and Honey »: « Il y a des ovnis au-dessus de New York, et je ne suis pas trop surpris »

François Deymier pour bltv.fr

Nous vous conseillons d’écouter l’émission « Ovnis : Les Stars témoignent » proposée par Egon Kragel (Cliquez ici)