fbpx

(OVNI) L’ancien Directeur du renseignement américain déclare que des preuves seront révélées en juin 2021

21 MARS 2021 – Dans une interview donnée à Fox News vendredi 19 mars, John Ratcliffe, l’ancien directeur du renseignement national américain, a livré un aperçu des informations classifiées qui seront rendues publiques sur les observations aériennes inexpliquées. John Ratcliffe a expliqué que certaines « observations évoquent des objets qui montrent des mouvements difficiles à expliquer »

Ratcliffe a expliqué que dans certains rapports, « on parle d’objets observés par des pilotes de la marine ou de l’armée de l’air ou qui ont été captés par des images satellites et qui s’engagent dans des actions difficiles à expliquer, des mouvements difficiles à reproduire, des voyages et à des vitesses qui dépassent le mur du son sans boom sonique ». 

Même s’il a expliqué : « Il y a des cas où nous n’avons pas de bonnes explications pour certaines des choses qui ont été vues », l’ancien directeur du renseignement national américain, rappelle que les radars et les satellites du monde entier ont aussi capté des signaux qui sont encore aujourd’hui être inexpliqués et qui furent cachés au grand public.  

DISSIMULATION VOLONTAIRE

Lors de l’interview, John Ratcliffe a affirmé que les agences de renseignement ont dissimulés des informations, dans le seul espoir de les rendre publiques lorsqu’il y aurait des explications appropriées et compréhensibles par le grand public. Adoptée par le Sénat en 2020, un projet de loi exigeait que le directeur du renseignement national remette un rapport dans les 180 jours suivant la date de promulgation de la Loi, aux commissions du renseignement du Congrès et des services armés sur les phénomènes aériens non identifiés (Ovni). 

Accessible en juin prochain, le rapport comprendra toutes les données trouvées grâce à  l’analyse géo-spatiale, l’analyse des signaux, et l’intelligence humaine. Les informations classifiées détenues par le Bureau du renseignement naval, le groupe de travail sur les phénomènes aériens non identifiés et le FBI seront également glissés dans le rapport.

Pour Luiz Elizondo, l’ancien responsable de Advanced Aerospace Threat Identification : « Lorsque le gouvernement des États-Unis et plusieurs agences de renseignements avouent que les vidéos, diffusées il y a quelques mois par le N.Y Times ne sont pas seulement authentiques, mais qu’il s’agit réellement de phénomènes aériens non identifiés, c’est vraiment un moment historique ». Luis Elizondo rappelle l’importance d’un tel projet de loi et d’un tel rapport.

TRUMP ET LA RÉVÉLATION

Les révélations officielles d’observations d’OVNI et d’extraterrestres, qui furent longtemps Classées Défense, interviennent après la création par l’ancien président Donald Trump de la Force spatiale en tant que cinquième branche des forces armées américaines. Pourquoi un tel corps militaire ? A cette question, les ufologues les plus croyants y voient un rapport avec les révélations, en fin d’année 2020, de l’ancien chef de la sécurité spatiale israélienne. Haim Eshed a expliqué dans une interview accordée au quotidien national Israélien Yediot Aharonot que les États-Unis et Israël avaient tous deux à faire à des extraterrestres depuis des années.

Dans l’interview, Haim Eshed insistait sur le fait que « Donald Trump était conscient de la vie extraterrestre et qu’il était sur le point de la révéler ». D’après l’ancien chef de la sécurité spatiale israélienne cette « Fédération Galactique extraterrestre » aurait empêché le président américain de le faire, affirmant qu’elle souhaitait éviter l’hystérie de masse estimant que l’humanité devait évoluer et atteindre un stade un certain niveau d’intelligence qui lui permettra de  comprendre ce qu’est l’espace et ce que sont ces vaisseaux spatiaux ». 

Avec la publication très attendues de juin prochain du rapport du DNI et la révélation surprenant de John Ratcliffe lors de l’interview de Fox News, la question que l’on peut se poser maintenant est : allons-nous enfin découvrir l’existence d’ovnis et d’extraterrestres ? Le divulgation est-elle proche ? Rendez-vous dans 3 mois. 

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(INNOVATION) Airbus a dévoilé son nouveau taxi volant électrique

23 septembre 2021 – Airbus a récemment présenté son nouveau taxi volant électrique, le City Airbus NextGen. La société prévoit une commercialisation d’ici 2025.

Airbus a dévoilé son nouvel aéronef électrique à décollage et atterrissage vertical (evtol), ce 21 septembre à l’occasion d’un événement dédié à l’aviation durable organisé à Toulouse. Si l’entreprise respecte son planning, le premier vol aura lieu en 2023 tandis que la mise en circulation est prévue pour 2025. Le City Airbus NextGen sera doté de huit moteurs électriques, il  pourra transporter quatre passagers, il aura un niveau sonore compris entre 65 et 70 dbA et sa vitesse de croisière sera de 120 km/h. D’après Bruno Even, président d’Airbus Helicopters, ce taxi volant sera essentiellement conçu pour des liaisons urbaines. Cependant, l’usage de ce taxi volant nécessitera l’installation d’infrastructures spécifiques pour les différents trajets que le véhicule devra exécuter.

UN TAXI VOLANT URBAIN

Ce nouveau taxi volant a été conçu pour le milieu urbain. Airbus a donc mis en place un certain nombre de mesures pour en faire le taxi volant urbain idéal. La société a d’ailleurs indiqué avoir pris en compte un certain nombre de contraintes liées à l’environnement urbain dans lequel l’appareil pourrait évoluer à l’avenir. Comme par exemple le bruit que pourrait faire l’appareil à l’atterrissage. Le prototype a donc pour objectif de ne pas dépasser 65 dB en vol et 70 dB. À cela s’ajoute son côté écologique, puisque ce evtol produit zéro émission. C’est d’ailleurs la première fois qu’Airbus fait un véhicule qui n’émet aucune émission. Ce taxi volant pourra être utilisé  pour connecter deux points entre eux. Ça peut être un aéroport qui est connecté au centre-ville ou deux endroits distincts dans la ville qui peuvent être connectés. Ainsi, avec le City Airbus NextGen, les taxis volants français seront bientôt opérationnels.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-06-16T16:22:27+02:0021 mars 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser