fbpx

(OVNI) L’ancien Directeur du renseignement américain déclare que des preuves seront révélées en juin 2021

21 MARS 2021 – Dans une interview donnée à Fox News vendredi 19 mars, John Ratcliffe, l’ancien directeur du renseignement national américain, a livré un aperçu des informations classifiées qui seront rendues publiques sur les observations aériennes inexpliquées. John Ratcliffe a expliqué que certaines « observations évoquent des objets qui montrent des mouvements difficiles à expliquer »

Ratcliffe a expliqué que dans certains rapports, « on parle d’objets observés par des pilotes de la marine ou de l’armée de l’air ou qui ont été captés par des images satellites et qui s’engagent dans des actions difficiles à expliquer, des mouvements difficiles à reproduire, des voyages et à des vitesses qui dépassent le mur du son sans boom sonique ». 

Même s’il a expliqué : « Il y a des cas où nous n’avons pas de bonnes explications pour certaines des choses qui ont été vues », l’ancien directeur du renseignement national américain, rappelle que les radars et les satellites du monde entier ont aussi capté des signaux qui sont encore aujourd’hui être inexpliqués et qui furent cachés au grand public.  

DISSIMULATION VOLONTAIRE

Lors de l’interview, John Ratcliffe a affirmé que les agences de renseignement ont dissimulés des informations, dans le seul espoir de les rendre publiques lorsqu’il y aurait des explications appropriées et compréhensibles par le grand public. Adoptée par le Sénat en 2020, un projet de loi exigeait que le directeur du renseignement national remette un rapport dans les 180 jours suivant la date de promulgation de la Loi, aux commissions du renseignement du Congrès et des services armés sur les phénomènes aériens non identifiés (Ovni). 

Accessible en juin prochain, le rapport comprendra toutes les données trouvées grâce à  l’analyse géo-spatiale, l’analyse des signaux, et l’intelligence humaine. Les informations classifiées détenues par le Bureau du renseignement naval, le groupe de travail sur les phénomènes aériens non identifiés et le FBI seront également glissés dans le rapport.

Pour Luiz Elizondo, l’ancien responsable de Advanced Aerospace Threat Identification : « Lorsque le gouvernement des États-Unis et plusieurs agences de renseignements avouent que les vidéos, diffusées il y a quelques mois par le N.Y Times ne sont pas seulement authentiques, mais qu’il s’agit réellement de phénomènes aériens non identifiés, c’est vraiment un moment historique ». Luis Elizondo rappelle l’importance d’un tel projet de loi et d’un tel rapport.

TRUMP ET LA RÉVÉLATION

Les révélations officielles d’observations d’OVNI et d’extraterrestres, qui furent longtemps Classées Défense, interviennent après la création par l’ancien président Donald Trump de la Force spatiale en tant que cinquième branche des forces armées américaines. Pourquoi un tel corps militaire ? A cette question, les ufologues les plus croyants y voient un rapport avec les révélations, en fin d’année 2020, de l’ancien chef de la sécurité spatiale israélienne. Haim Eshed a expliqué dans une interview accordée au quotidien national Israélien Yediot Aharonot que les États-Unis et Israël avaient tous deux à faire à des extraterrestres depuis des années.

Dans l’interview, Haim Eshed insistait sur le fait que « Donald Trump était conscient de la vie extraterrestre et qu’il était sur le point de la révéler ». D’après l’ancien chef de la sécurité spatiale israélienne cette « Fédération Galactique extraterrestre » aurait empêché le président américain de le faire, affirmant qu’elle souhaitait éviter l’hystérie de masse estimant que l’humanité devait évoluer et atteindre un stade un certain niveau d’intelligence qui lui permettra de  comprendre ce qu’est l’espace et ce que sont ces vaisseaux spatiaux ». 

Avec la publication très attendues de juin prochain du rapport du DNI et la révélation surprenant de John Ratcliffe lors de l’interview de Fox News, la question que l’on peut se poser maintenant est : allons-nous enfin découvrir l’existence d’ovnis et d’extraterrestres ? Le divulgation est-elle proche ? Rendez-vous dans 3 mois. 

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-03-23T14:49:51+01:0021 mars 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser