12 janvier 2022 – Si dans un premier temps, l’annonce de la création par le Pentagone d’un bureau officiel américain d’étude du phénomène ovni a suscité l’enthousiasme, ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui. C’est au contraire un certain scepticisme qui plane.

Lorsque le Pentagone a annoncé l’année dernière qu’il créait un tout nouveau bureau dédié à l’étude des ovnis, beaucoup ont salué le mouvement. Ils l’ont vu comme la fin du secret qui entoure le phénomène depuis de nombreuses décennies. Depuis, ils sont nombreux à penser que le mouvement pourrait entraîner le contraire, et que le Pentagone compliquera l’accès aux données recueillies sur les ovnis.

« C’est un sujet qui demande un accès facile à l’information et là, on risque un contrôle plus, peut-être inapproprié », a déclaré Ron James du MUFON qui rajoute : « Nous ne pensons pas que cela signifie que de nouvelles ressources seront consacrées à la question ovni……Nous savons que des ressources considérables ont déjà été consacrées à la question à un certain niveau au sein du gouvernement et de l’industrie ».

Pentagone

Le Pentagone

L’AVIS DE LUIZ ELIZONDO

L’année dernière, Luis Elizondo, qui dirigeait auparavant une unité chargée d’évaluer les rapports militaires sur les ovnis, s’est montré lui aussi très inquiet devant cette décision :

« Si nous voulons 70 ans de plus de secrets sur le sujet ovni, alors ce bureau ce nouveau bureau à la Défense pour le renseignement et la sécurité est l’endroit idéal » avait-il déclaré.

En revanche, de son côté Stephen Bassett, qui dit être le seul lobbyiste connu à Washington apte à faire pression sur le gouvernement fédéral pour qu’il reconnaisse une présence extraterrestre engageant la race humaine reste plutôt confiant dans le nouveau bureau :

« Non, ce n’est pas un nouveau programme de manipulation des données et d’orientation du public. C’est un effort planifié pour mettre fin à l’embargo sur la vérité » a-t-il déclaré.

« Bien que j’apprécie ceux qui sont sceptiques, ils essayent de trouver le côté obscur de chaque avancée officielle sur le sujet ».

« Ce nouveau bureau est un changement radical de positionnement engendré par le travail de milliers de personnes et d’ufologues depuis 70 ans. Toutefois, certaines de ces personnes ne peuvent s’empêcher de voir ce bureau comme une mission d’études dont les résultats resteront secrets ».

Si tous les avis sont à prendre en considération, il est bon de souligner que ce scepticisme existe dès l’affaire Roswell sur laquelle nous sommes revenues sur btlv avec Pierre Lagrang.

Malgré tout, comme le rappelle Egon Kragel, l’historien ufologique de btlv dans son nouveau livre « Ovnis, 12 dossiers sur que le Pentagone ne s’explique pas », le gouvernement ne sait pas forcément tout. Quoi qu’il en soit, concernant ce nouveau bureau de la défense, nous allons devoir attendre et voir comment les choses se dérouleront au cours des prochaines années.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr source NBC news)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV