fbpx

(OVNI) Les objets submersibles non identifiés devraient figurer dans le rapport du Pentagone de juin

26 mai 2021 — Vous ne connaissez pas le terme « Transmédium » est pourtant il est souvent évoqué dans les briefing de l’US Navy. Il s’agit d’un terme qui désigne des objets non identifiés qui passent du ciel à l’eau sans aucune transition. Depuis quelques années et plus particulièrement ces derniers mois, les marins des navires au large de San Diego en sont les témoins. Comme le soulignent les équipages de ces derniers, les objets planent au-dessus de l’eau et plongent dans l’océan sans jamais en remonter, dans tous les cas sur la zone. Des engins dont il devrait être question dans le rapport très attendu du mois de juin, c’est ce que vient d’annoncer Tom Rogan dans le Washington Examiner : «C’est ce que j’ai entendu de très bonnes sources de l’US Navy ».

Invité sur la plateau de Tucker Carlson sur Fox News, Tom Rogan a été interrogé sur la dernière vidéo publiée par le réalisateur de documentaires Jeremy Corbell que nous avons reçu il y a quelques jours en replay sur btlv qui montre un OVNI aux mouvements rapides près de l’USS Omaha avant de disparaître dans l’eau. Le journaliste Tucker Carlson a fait remarquer que si l’engin se déplaçait sous l’eau à des centaines de kilomètres heures, aucun sous-marin ne pourrait le suivre.

A cela Tom Rogan a rajouté : «Concernant cette vidéo, nous en apprendrons davantage (ndlr : dans le rapport de juin prochain) sur le lien entre les sous-marins nucléaires balistiques et les sous-marins d’attaquesde l’US Navyet ces objets non identifiés se déplaçant à des centaines de kilomètres heures sous l’eau. Que cesoit terrien ou d’un autre monde, nous ne pouvons pas le dire. Cela fait simplement partie des choses que nous allons découvrir». Il n’a aucun doute que tout cela fera partie du rapport gouvernemental sur les OVNIS que le Pentagone s’est engagé à publier en juin. Tom Rogan se demande juste si les engagements du gouvernement à ce sujet seront tenus.

DES OBJETS TRANSMEDIUMS

La question soulevée par l’observation de ces engins est la suivante : Existe-t-il des bases sous-marines qui les abritent ? C’est une interrogation à laquelle le les autorités n’apporteront peut-être pas de réponse, même s’elles reconnaissent l’existence de ces objets. Nous n’avons plus qu’à attendre le mois de Juin.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ASTRONOMIE) Une étoile clignote au centre de notre galaxie

14 juin 2021 – A première vue, on pourrait penser que le phénomène n’a rien de véritablement inédit, et a déjà été répertorié à plusieurs reprises ; en effet, des étoiles dont la luminosité varie, cela existe et ce n’est plus tout à fait une nouveauté.

Pourtant une étoile en particulier, baptisée “VVV-WIT-08”, par les astronomes ne ressemble pas à ces premiers cas déjà recensés. Ce mystérieux astre à été repéré par des chercheurs de l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni, en étudiant les données enregistrées par le télescope Vista, de l’Observatoire européen austral (ESO), basé au Chili. D’ailleurs, ce télescope sert spécifiquement à observer près d’un milliard d’étoiles, dans le but d’y repérer d’éventuelles variations de luminosité. « Parfois, nous trouvons des étoiles variables qui n’entrent dans aucune catégorie établie. Nous les surnommons les objets “WIT” », explique, dans un communiqué, Philip Lucas qui est chercheur à l’Université d’Hertfordshire, au  Royaume-Uni.

Et pour cause, les astronomes ont observé la luminosité de l’étoile VVV-WIT-08 diminué de 97% pourcent ! Une quasi disparition, mais de courte durée, puisque quelques semaines plus tard, l’étoile réapparaissait, aussi brillante que d’habitude.

UNE NOUVELLE CLASSE D’ÉTOILES

Pour tenter d’expliquer cette perte de luminosité brutale et soudaine, de l’étoile VVV-WIT-08, les scientifiques ont étudié plusieurs pistes…

A partir de ces hypothèses, les scientifiques ont tout d’abord pensé qu’un objet sombre avait pu passer devant l’étoile, bloquant ainsi les rayons émis par VVV-WIT-08 ; une piste appuyée par le fait que l’astre se trouve dans une région assez dense de notre galaxie, au centre de la Voie lactée.

Une première théorie mise à l’écart par la suite, lorsque des simulations ont permis aux chercheurs de s’apercevoir qu’il faudrait que le nombre d’objets volants au sein de notre galaxie soit bien plus important, afin d’en arriver à un tel résultat.

Désormais, les scientifiques s’intéressent à une nouvelle, qu’ils jugent plus probable. Pour eux, VVV-WIT-08 appartient certainement à une nouvelle classe, parmi le système des étoiles binaires une nouvelle catégorie désormais désignés comme “géantes clignotantes”.

Selon les chercheurs ces nouvelles géantes clignotantes sont donc des étoiles géantes, en moyenne 100 fois plus grande que notre Soleil, mais qui malgré leurs tailles, se font tout de même éclipser de temps en temps, environ une fois sur plusieurs décennies, par un autre astre pour le moment indéterminé. Il pourrait aussi bien s’agir d’une seconde étoile, que d’une planète dont le disque opaque parviendrait à éclipser des géantes clignotantes, comme VVV-WIT-08.

Samuel Agutter (rédaction bltv.fr)

2021-05-28T14:15:18+02:0026 mai 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser