fbpx

(OVNI) Moqué par ses supérieurs après avoir observé un OVNI, un ancien militaire américain demande des excuses à l’armée

15 juillet 2021 – Alors que le récent rapport du pentagone confirmait l’existence d’observation d’OVNIS pour laquelle il ne trouvait pas d’explications. Le témoin d’une de ses observations, Kevin Day a payé cher son témoignage parlant d’OVNI, humilié par ses supérieurs il s’est senti contraint de quitter l’armée suite à ce témoignage.

Kévin Day estime que le rapport du pentagone a confirmé que ce qu’il avait vu à l’époque était effectivement un OVNI dont l’origine demeure inconnue. Selon son témoignage à l’époque lui avait coûté sa carrière ce qui l’a poussé à quitter l’armée. Les conséquences avaient également été physiques pour le soldat qui aurait souffert de crises d’angoisse, de cauchemars et d’absences après cette observation. Cependant, le rapport du pentagone a confirmé que ce qu’il avait vu était tout sauf une hallucination. Les faits auxquels le militaire fait référence se sont déroulés en 2004, quand l’équipage du porte-avions Nimitz a été confronté à l’apparition d’objets en forme de Tic-Tac. A L’époque, il était contrôleur des interceptions aériennes et était intimement convaincu que ce qu’il avait vu était réel. Ce serait son acharnement à vouloir témoigner de ce qu’il avait vu qui lui aurait valu les moqueries de ses supérieurs et au final sa carrière de militaire. 

Dans un témoignage paru sur Facebook il accuse directement l’armée de l’avoir poussé à mettre fin à sa carrière à cause de ce qu’il avait vu “De 2004 à 2009, année où j’ai quitté l’armée, j’ai tenté en vain de trouver quelqu’un, n’importe qui, qui accepte de m’écouter. Mais chaque fois que j’ai voulu parler de ce que j’ai vu lors de l’incident de l’ovni en forme de Tic Tac, j’ai été ouvertement raillé, j’ai été l’objet de mauvaises plaisanteries et mon supérieur m’a demandé ce que j’avais fumé”. Au-delà de sa propre situation personnelle, Kevin Days critique la vision de l’armée à l’époque sur ce phénomène de manière plus générale. Ainsi, il accuse la Marine et le Département de la Défense de négligence et de manquements au devoir qui ont presque provoqué des accidents entre des objets inconnus et des avions de la Marine dans les années qui ont suivi. Le rapport fait état de plus d’une centaine d’observations inexpliquées, le cas Kevin Days est donc loin d’être isolé et il n’est donc pas à exclure qu’après cette plainte d’autres suivront.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CLIMAT) Un seul pays au monde semble en mesure de réaliser ses objectifs climatiques

21 septembre 2021 –  Pour de nombreux pays dans le monde la réalisation d’un certain nombre d’objectifs climatiques constitue un véritable défi. À un tel point que pour le moment un seul pays dans le monde semble en bonne voie pour réaliser ses objectifs. Il s’agit de la Gambie.

La Gambie est pour le moment le seul pays au monde à avoir obtenu une note climatique globale compatible avec les objectifs fixés par l’Accord de Paris. Pour rappel, il s’agit d’un traité international sur le réchauffement climatique adopté en 2015 qui est censé unifier toutes les nations dans une cause commune pour lutter contre le changement climatique. En effet, selon une étude du Climate Action Tracker a examiné l’Europe et 36 autres nations qui prend en compte de nombreux facteurs, comme les politiques climatiques nationales, les mesures et l’utilisation des terres, le soutien financier international et les objectifs climatiques fixés par ces pays. La Gambie semble pour le moment le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques.

LA GAMBIE, UN EXEMPLE À SUIVRE

Selon l’étude, la Gambie n’est pas le seul pays en mesure de réaliser ses objectifs climatiques, d’autres pays comme le Costa Rica, le Maroc, l’Éthiopie ou le Royaume-Uni s’en rapproche, mais sont loin d’être au même niveau. La Gambie peut être considérée comme un exemple à suivre en raison des nombreuses actions qu’elle a mise en place pour le climat. Tout d’abord, le pays mise majoritairement sur les énergies renouvelables et dispose de l’une des plus grande installations solaires d’Afrique de l’Ouest. Le gouvernement gambien est également parvenu à restaurer 10 000 hectares de forêts, de mangroves et de savanes. Enfin, la Gambie s’est également engagée à limiter l’utilisation abusive des ressources forestières, il convertit également les terres agricoles inondées en rizières sèches. Ainsi, la Gambie semble sur le point de devenir un symbole pour tous les pays luttant pour la sauvegarde de notre planète.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-15T18:56:17+02:0015 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser