fbpx

(OVNI) Un OVNI militaire survolant les philippines a été aperçu

14 septembre 2021 – Un photographe amateur a surpris un mystérieux aéronef en train de survoler les Philippines à Santa Magdalena, sur l’île de Luçon au sud-est de Manille. 

Bien que le cliché qui a été pris le 2 septembre par un photographe du nom de Fugnit ne soit pas d’une grande qualité. On peut y voir clairement ce qui ressemble à un aéronef de type militaire. Selon certains médias, ce mystérieux aéronef pourrait être le drone espion RQ-180 conçu par Northrop Grumman. Un aéronef dont le rôle est justement des missions de renseignements, de surveillance et de reconnaissance dans des espaces aériens refusés. Ce ne serait d’ailleurs pas la première fois que des prototypes militaires seraient surpris en train de faire des tests sur des territoires étrangers.

UNE OBSERVATION FAITE EN ZONE SENSIBLE

L’origine de cet aéronef militaire fait l’objet de beaucoup d’attention, car la zone à savoir la Chine Méridionale où il a été vu est plus que sensible. En effet, cette zone est un territoire très disputé que ce soit sur le plan économique ou géopolitique. On peut notamment citer le cas de nombreux îlots qui sont revendiqués par plusieurs États comme Taïwan, le Viêtnam, la Malaisie, les Philippines ou encore la Chine. C’est d’ailleurs pour cette raison, que les États-Unis sont assez présents dans la zone. Cela dit, les États-Unis ne peuvent être considérés comme les seuls suspects puisque des pays comme Taïwan ou la Chine sont tout à fait en mesure de mettre en circulation ce type d’aéronef. La Chine possède d’ailleurs drones et appareils furtifs comme le CH-7 Rainbow qui pourrait correspondre à l’observation qui a été faite. Quoi qu’il en soit pour des raisons géopolitiques évidentes, il est évident que la puissance impliquée dans ce vol fera tout pour qu’aucun coupable ne soit désigné. Le mystère risque donc de demeurer entier.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(ESPACE) La sonde Lucy est partie aujourd’hui à la conquête des astéroïdes de Jupiter

16 octobre 2021 – La sonde Lucy de la NASA est partie ce matin depuis Cap Canaveral en Floride. Elle se dirigera vers les astéroïdes troyens de Jupiter, corps célestes gravitant autour du Soleil sur la même orbite que celle de la géante gazeuse.

La sonde Lucy voyagera durant six ans avant d’effectuer la majorité de ses observations entre 2027 et 2033. Son but sera d’étudier les astéroïdes troyens, afin de déterminer leur origine et de confirmer ou invalider le modèle de Nice, expliquant la disparité des corps célestes à l’origine de la formation du système solaire. Les astéroïdes troyens sont des astéroïdes qui se situent à des points stables autour de Jupiter, ils sont situés à plus de 700 millions de kilomètres du soleil et ce sera la première fois qu’ils vont être survolés par une mission spatiale. Une fois arrivée à destination, la sonde pourra commencer à étudier ces objets célestes dont la composition, la densité, la forme permettront par exemple d’en savoir plus sur l’évolution de l’agencement des planètes autour de notre soleil. Les astronomes espèrent que l’étude de ces astéroïdes leur permettra de mieux comprendre la naissance de notre système solaire.

UNE SONDE PORTEUSE D’UN MESSAGE À DESTINATION DE NOS DESCENDANTS

En plus de permettre l’étude des astéroïdes de Jupiter, la sonde Lucy servira aussi de capsule temporelle spatiale à destination de nos descendants.  De fait, elle contiendra des écrits de penseurs majeurs ainsi qu’un schéma de la position exacte des planètes le jour du lancement de Lucy. Le parcours de la sonde a été étudié afin de la rendre facilement accessible pour des descendants disposant d’une technologie largement supérieure. En effet, à la fin de sa mission en 2033  Lucy suivra la même orbite que les astéroïdes troyens autour du soleil ce qui signifie qu’elle pourrait errer dans cette orbite  pour des centaines, des milliers voire des millions d’années. De cette façon, les chercheurs espèrent que la sonde Lucy deviendra une relique archéologique qui pourra être récupérée par des descendants ayant la capacité de voyager jusqu’à Jupiter. Cependant nos descendants auront-ils le temps d’atteindre un tel niveau de technologie avant que l’humanité ne disparaisse est une question que l’on peut se poser.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-14T16:11:42+02:0014 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser