fbpx

(PALEONTOLOGIE) Découverte d’une nouvelle espèce de mammifère

8 AVRIL 2021 – C’est à Cerro Guido, dans la région sud de Magallanes, à environ 2.700 kilomètres au sud de Santiago, en Patagonie chilienne, qu’a été découverte une nouvelle espèce de mammifère du Crétacé supérieur, âgée de 72 à 74 millions d’années, comme l’a annoncé mercredi dernier l’Institut chilien antarctique (Inach). La découverte d’une mâchoire à cinq dents le fut dans ce qui semble être l’un des plus grands réservoirs de fossiles de dinosaures de la région. Cette nouvelle espèce nommée « Orretherium tzen » était apparentée à d’autres mammifères trouvés en Patagonie argentine.

L’Orretherium tzen, vieux de 72 millions d’années

Selon les chercheurs, cette zone était habitée par des espèces préhistoriques d’Amérique et d’Antarctique qui ont migré il y a des millions d’années à travers des portions de terre qui étaient sous la mer et qui ont émergé après une baisse des températures.

UNE RÉGION IMPORTANTE 

Pour les chercheurs, la zone de la découverte représente un grand potentiel, 

car : « l’évolution des mammifères à l’ère des dinosaures est encore très peu connue et chaque découverte d’une nouvelle espèce est une avancée qui attire l’attention du monde entier », a déclaré le paléontologue Alexander Vargas, l’un des coordinateurs du projet.

Pour le paléontologue argentin Agustin Martinelli, qui a participé aux recherches : « Le bon état de conservation des restes est essentiel pour connaître cette nouvelle espèce mésozoïque et extrapoler ses informations à d’autres mammifères trouvés en Argentine et dans le reste du Gondwana (ndlr : ancien bloc continental sud). 

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr avec AFP) 

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(CULTURE) Cette nouvelle émission de télé va réveiller les morts !

21 avril 2021 – L’émission s’intitulera “Hôtel du temps”, et sera présentée par l’animateur Thierry Ardisson, sur la chaîne France 3… Le concept ?

Réaliser des interviews de grandes stars décédées, le tout, grâce aux effets spéciaux ; pour évoquer avec elles, leur carrière ou leurs engagements personnels. En bref, ressusciter les morts.

DES INTERVIEWS FICTIONS

Les interviews de l’Hôtel du temps, seront bien sûr fictives, Thierry Ardisson affirme d’ailleurs qu’elles seront réalisées en se servant de vraies déclarations tenues par les célébrités défuntes. Le tout, illustré par des effets spéciaux, comme avec la technique innovante du “Face Retriever », qui serait encore plus efficace que les désormais célèbres deepfakes, hypertrucage en bon français, tels qu’utilisés dans l’émission d’imitation “C’est Canteloup”, sur TF1.

DES DEEP-FAKES AMÉLIORÉS 

Cette méthode du face retriever est un concept inédit, entièrement pensé pour l’émission Hôtel du temps.

Plus concrètement, son fonctionnement repose sur la technologie, deepfake, mais va un peu plus loin. En effet, pour réaliser une interview, l’émission fera appel à deux personnes : un comédien pour le physique et la personnalité de la célébrité interviewée ; et un imitateur, qui s’assurera de reproduire une voix, la plus proche possible de la star censée être présente.

UN PROJET LONG ET COÛTEUX

Le projet de l’hôtel du temps, est aussi ambitieux que coûteux, en effet, selon le Parisien, le budget de l’émission serait proche des 600 000 euros. Un premier numéro, avec pour invité, Jean Gabin, pour lequel il aura fallu près de deux ans de préparation, avant de pouvoir commencer à tourner.

Un concept d’émission auquel songeait Thierry Ardisson, depuis longtemps. L’animateur a pu s’y consacrer pleinement, après son départ de la chaîne C8, en 2019.

Avant d’arriver sur France 3, l’émission avait été proposée à la diffusion, aux deux plus grandes plateformes de streaming légal Netflix, et Amazon Prime Video, sans succès. C’est finalement le groupe France Télévision, qui s’est laissé convaincre par l’originalité du concept.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2021-04-08T14:22:19+02:008 avril 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser