fbpx
x

(PALÉONTOLOGIE) En Argentine, 160 œufs d’oiseaux préhistoriques ont été découverts

23 juillet 2021 – Ces 160 œufs fossilisés d’oiseaux préhistoriques dont l’âge a été estimé à 85 millions d’années ont été trouvés lors de travaux dans un campus universitaire de la province de Neuquén, en Patagonie.

La zone où ont été trouvés les œufs a la particularité de dater de l’ère mésozoïque et comme quoi le hasard fait parfois bien les choses, la découverte a eu lieu à quelques dizaines de mètres du Musée de sciences naturelles de l’université. Des œufs avaient déjà été trouvés sur le site où avait lieu les travaux, raison pour laquelle des paléontologues étaient présents pour surveiller les travaux, mais il ne s’attendait pas à faire une découverte aussi importante.

Au total, ce sont 160 œufs d’oiseaux mesurant plus ou moins 5 à 7 centimètres. Le fait que ce champ d’œuf soit à proximité du musée de sciences naturelles est une  formidable opportunité pour les paléontologues. Comme le souligne Dario Julián López, étudiant en géologie qui travaille sur le site “Nous sommes dans une situation privilégiée, car le musée est également situé sur le campus et il est doublement fascinant de pouvoir collecter les fossiles et de les transférer au musée de l’université”

Selon les premières analyses faites par les paléontologues, les œufs appartiendrait à un groupe d’oiseaux appelés énantiornithes. Une espèce qui était très commune au moment du Crétacé période qui s’étend environ de 145 à 66 millions d’années avant notre ère. L’Argentine est une terre particulièrement riche en fossile notamment de l’ère Crétacé d’où sont issus les œufs et les plus importants sont d’ailleurs situés en Patagonie. Il n’est donc pas à exclure que de nouvelles découvertes soient faites très prochainement.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(FOSSILE) Un paresseux géant retrouvé en Guyane

27 octobre 2021 – Quatre mètres, quatre tonnes. Aussi lourd qu’un éléphant. Trouver le squelette d’un paresseux géant en Guyane est une première en France. L’espèce a disparu il y a 12 000 ans.

C’est le paléontologue Pierre-Olivier Antoine qui est à l’origine de la découverte… Dans une mare de boue, dans la région de Maripasoula, à la frontière du Suriname. “Il est très difficile de trouver des fossiles en Guyane à cause de l’acidité des sols et du couvert forestier”, explique ce professeur à l’Université de Montpellier.

Des vestiges ont déjà été trouvés en Patagonie, au sud de l’Argentine, mais jamais dans le département français. Pendant une semaine, six paléontologues ont déterré plusieurs os dont des maxillaires et des mandibules, en plein cœur de la forêt amazonienne. L’espèce a rapidement été identifiée : c’est un Eremotherium laurillardi. Un herbivore qui, contrairement à son descendant actuel, ne se déplaçait qu’à terre et non dans les arbres… Ce que l’on comprend aisément lorsqu’on pèse plusieurs tonnes…

La trouvaille est une aubaine pour la Guyane. Les paléontologues espèrent retrouver des restes d’autres animaux ayant vécu en même temps que le paresseux géant. Les fossiles ont été présentés à certains collégiens guyanais.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-07-25T00:19:10+02:0023 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser