fbpx

(PARANORMAL) Une femme dit être la cible d’un fantôme

21 juillet 2021 – L’histoire se passe en Angleterre dans le village de Newhall. C’est là, auprès de sa mère, que Leah Lewis a commencé, il y a quelques mois, à vivre une activité paranormale. Dans un premier temps, la jeune femme dit avoir observé la silhouette d’un homme grand et chauve dans la maison qu’elle occupe. Plus tard, c’est à son oreille qu’elle sentit le souffle d’une « personne » invisible. Anodins au début, les événements prirent une tournure inquiétante lorsqu’un jour en sortant de sa douche, elle remarque que quelque chose a laissé une égratignure importante sur sa jambe. Persuadée, qu’elle fut la victime d’une attaque physique de « l’esprit squatteur » qui réside maintenant chez elle, la jeune femme s’est tournée vers le médium psychique Ian Griffith dans l’espoir de se débarrasser du fantôme qui lui en veut.

DIAGNOSTIC MÉDIUMNIQUE

Une fois sur place, en visitant les lieux, le médium a rapidement identifié la source du problème lorsqu’il a senti, selon ses dires, la présence d’un esprit malin « errant dans la maison ». D’après lui, il s’agit du « fantôme d’un grand homme en colère, semblable à l’apparition que Leah Lewis avait déjà repéré ». Pour le parapsychologue, le fantôme serait celui d’un homme qui fut assassiné près du magasin où elle travaillait et qui se serait attaché à elle. Usant d’un rituel particulier, Ian Griffith aurait réussi à faire passer de « l’autre côté », le fantôme en question. Soulagées, la jeune femme et sa mère craignent toutefois son retour à tout moment. À noter, que depuis ces événements, Leah Lewis a remarqué que cela avait activé ses propres capacités psychiques, qu’elle explore maintenant et tente d’affiner.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr source www.stokesentinel.co.uk)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(INNOVATION) Airbus a dévoilé son nouveau taxi volant électrique

23 septembre 2021 – Airbus a récemment présenté son nouveau taxi volant électrique, le City Airbus NextGen. La société prévoit une commercialisation d’ici 2025.

Airbus a dévoilé son nouvel aéronef électrique à décollage et atterrissage vertical (evtol), ce 21 septembre à l’occasion d’un événement dédié à l’aviation durable organisé à Toulouse. Si l’entreprise respecte son planning, le premier vol aura lieu en 2023 tandis que la mise en circulation est prévue pour 2025. Le City Airbus NextGen sera doté de huit moteurs électriques, il  pourra transporter quatre passagers, il aura un niveau sonore compris entre 65 et 70 dbA et sa vitesse de croisière sera de 120 km/h. D’après Bruno Even, président d’Airbus Helicopters, ce taxi volant sera essentiellement conçu pour des liaisons urbaines. Cependant, l’usage de ce taxi volant nécessitera l’installation d’infrastructures spécifiques pour les différents trajets que le véhicule devra exécuter.

UN TAXI VOLANT URBAIN

Ce nouveau taxi volant a été conçu pour le milieu urbain. Airbus a donc mis en place un certain nombre de mesures pour en faire le taxi volant urbain idéal. La société a d’ailleurs indiqué avoir pris en compte un certain nombre de contraintes liées à l’environnement urbain dans lequel l’appareil pourrait évoluer à l’avenir. Comme par exemple le bruit que pourrait faire l’appareil à l’atterrissage. Le prototype a donc pour objectif de ne pas dépasser 65 dB en vol et 70 dB. À cela s’ajoute son côté écologique, puisque ce evtol produit zéro émission. C’est d’ailleurs la première fois qu’Airbus fait un véhicule qui n’émet aucune émission. Ce taxi volant pourra être utilisé  pour connecter deux points entre eux. Ça peut être un aéroport qui est connecté au centre-ville ou deux endroits distincts dans la ville qui peuvent être connectés. Ainsi, avec le City Airbus NextGen, les taxis volants français seront bientôt opérationnels.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-07-25T00:28:34+02:0021 juillet 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser