Découvrez gratuitement le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

+4000H d'émissions pour donner du sens à sa vie
Je découvre maintenant

6 novembre 2019 — La RATP a annoncé avoir signé mardi avec l’entreprise israélienne Mobileye un accord de coopération visant à faire circuler des robots-taxis à Paris en 2020, avant de proposer ensemble une offre de véhicules autonomes au niveau mondial.

La RATP et Mobileye doivent tester à partir de l’été 2020 une boucle dans le XIIIe arrondissement de Paris entre la gare d’Austerlitz et l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, qui transportera des passagers dans des voitures autonomes, intégrées dans la circulation

Un agent restera à bord, a précisé une porte-parole à l’AFP.

L’objectif est d’intégrer le véhicule autonome à l’offre de transport existante et de travailler sur les questions de connexions avec les autres modes de transport et l’acceptabilité pour les voyageurs, selon la RATP.

« Collaborer avec Mobileye nous permettra de tester et de développer de nouveaux services de mobilités, afin de proposer à nos voyageurs une offre de transport porte-à-porte, connectée et durable », a commenté la directrice de la stratégie et de l’innovation du groupe public, Marie-Claude Dupuis, citée dans un communiqué

L’idée des deux partenaires est de « travailler sur le développement au niveau mondial d’une offre de véhicules autonomes ».

La RATP a multiplié des expérimentations de navettes autonomes ces dernières années, à Paris, Austin (États-Unis), Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) et Bruxelles, et s’intéresse aussi à l’automatisation des manoeuvres des véhicules dans ses dépôts. Elle veut aussi tester des bus autonomes avec des passagers à bord.

Mobileye est une société israélienne spécialisée dans les systèmes anti-collisions et l’assistance à la conduite de véhicules, en pointe sur la mise au point de véhicules autonomes, qui a été rachetée en 2015 par le géant américain de l’électronique Intel.

Rédaction btlv.fr (source AFP)