fbpx
x

Patricia Darré : Maisons hantées et âmes errantes « Il y a quelqu’un dans la maison »

Status:

Errors:

Plus d’infos sur l’émission : diffusion : 28/03/2018 | Patricia Darré (auteure) : « Il y a quelqu’un dans la maison »
(Version podcast : cliquez ici)

Les propos tenus dans cette émission n’engagent que la ou les personnes invitées, et en aucun cas la rédaction de btlv.fr qui n’a pour mission que de vous informer sur toutes ces hypothèses dans un souci d’exploration.

Dans cette nouvelle émission partez à la rencontre des mystères de l’au delà en compagnie de Bob et Patricia Darré. Avec son nouveau livre, vous allez découvrir le lourd impact des murs dont la mémoire a accumulé trop de drames ainsi que de nombreuses présences bienveillantes qui sont là pour vous protéger.

Journaliste radio de métier, c’est à la mort de son mari que Patricia Darré va commencer à entendre des voix. Pragmatique, loin de l’univers des médiums, elle va petit à petit les accepter afin de tenter comprendre ce qu’elle vit réellement. Au fil du temps les messages perçus sont devenus de plus en plus clairs et venant parfois d’illustres personnages. Tout en voulant rester les pieds sur terre et au micro de son émission de radio sur France bleue, elle s’est mise à écrire plusieurs ouvrages qui rencontrèrent immédiatement le succès et un public voulant comprendre ce que cette femme vit. En toute humilité vous la découvrirez ici au naturel. Dans un seul but, non pas celui de convaincre, seulement celui de raconter.

Pour vous procurer son livre « Il y a quelqu’un dans la maison » cliquez ici

À la Une

(ÉTRANGE) Un parasite mangeur de langue retrouvé dans la bouche d’un poisson

27 octobre 2021 – A l’heure ou notre santé n’a jamais autant fait la une de l’actualité, on craint de voir surgir de nouveaux virus. C’est ce qu’ont dû penser les travailleurs du parc d’État de Galveston Island au Texas qui ont récemment attrapé un poisson accueillant à son insu un parasite cauchemardesque qui avait dévoré et remplacé sa langue.

Postée sur les réseaux sociaux la semaine dernière, l’information mentionne qu’il s’agit en réalité d’un « poux mangeur de langue ». Selon les scientifiques qui ont étudié le phénomène, le parasite subsiste en pénétrant dans la bouche d’un poisson, en détachant la langue de l’animal et en remplaçant l’organe par lui-même. Le fameux « poux » passe alors le reste de ses jours à se nourrir du mucus de son hôte. 

Le plus dingue est que cette étrange relation parasitaire ne serait pas particulièrement nocive pour le poisson ni, heureusement, pour les humains qui pourraient finir par attraper et manger l’animal. Les mêmes scientifiques affirment que ce « poux mangeur de langue » est « le seul cas connu où un parasite peut remplacer fonctionnellement l’organe de son hôte ». La nature est parfois très bizarre et effrayante

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

2020-03-24T17:45:28+01:0028 mars 2018|

Actus susceptibles de vous intéresser