fbpx

Planificateurs, extraterrestres et anciennes civilisations : et si nous avions été hybridés ? avec Anton Parks

Status:

Errors:

Plus d’infos sur l’émission : Diffusion : 18/04/2019 | « Du plérôme à la matière » avec Anton Parks et Hanael Parks.

(Version podcast, cliquez ici.)

Les propos tenus dans cette émission n’engagent que la ou les personnes invitées, et en aucun cas la rédaction de btlv.fr qui n’a que pour mission de vous informer sur toutes ces hypothèses dans un souci d’exploration.

C’est un événement : pour la première fois, Anton Parks est sur btlv.fr.

Il vient de publier avec Hanael Parks « Du plérôme à la matière ».

Cet ouvrage est davantage un témoignage plutôt qu’une biographie exhaustive. Pour la première fois, l’auteur de la célèbre série des Chroniques du Girku se livre à des révélations inédites.

Pour retrouver le livre d’Anton et Hanael Parks, cliquer ici.

Pour retrouver le premier tome des chroniques de Girku, cliquez ici.

À la Une

(TECHNOLOGIE) Des galets connectés vont analyser les cours d’eau !

27 février 2021 – Dans les Hautes-Pyrénées, près de la ville de Beaucens, ce sont 900 galets connectés, tous équipés de puces RFID,  qui viennent d’être disposés sur les bords de la rivière « Gave de Pau ».

Les roches vont permettre aux experts de pouvoir mieux expliquer un phénomène courant dans les territoires montagneux, comme les Pyrénées : le déplacement des sédiments durant les fortes crues, un mouvement pouvant avoir des conséquences importantes sur les territoires touchés.

COMPRENDRE LES LIENS ENTRE ÉLÉMENTS LIQUIDES ET SOLIDES

Depuis 2019, la communauté d’agglomération « Tarbes-Lourdes Pyrénées » (PVLG), mise sur des technologies, toujours plus innovantes, afin de tenter de mieux analyser ce phénomène de déplacements de sédiments. Benoît Thouary, chargé de mission au service inondation de la PVLG, explique cela : « L’ambition est de mobiliser les nouvelles technologies d’observation et de mesure pour mieux comprendre les corrélations entre les débits liquides et solides ».

Ce projet, nommé O2H, pour « Observation et Outils de gestion de l’Hydromorphologie des gaves » a déjà permis l’installation de six stations fixes pour étudier l’évènement, autour de l’ancien lac des Gaves. « Les galets communicants viennent compléter le dispositif » déjà existant, relève Benoît Thouary. « L’objectif est de surveiller l’évolution morphologique des cours d’eau et d’établir des modèles prédictifs de transport des solides », précise-t-il.

Cliché des galets connectés.

Afin de l’accompagner dans ses missions de recherches, la communauté d’agglomération, peut également compter sur l’appui de plusieurs partenaires, réunis dans un consortium, composé du fournisseur d’électricité, EDF ; d’une startup locale de Hautes-Pyrénées, Oxygone, spécialisée dans les outils de surveillances des cours d’eau connectés, et de Tetraedre France, une entreprise proposant des équipements d’acquisition et de télétransmission autonomes adaptés pour l’eau et les milieux naturels.

Samuel Agutter (rédaction btlv.fr)

2020-06-21T15:49:02+02:0018 avril 2019|

Actus susceptibles de vous intéresser