3 février 2022 – Une entreprise suédoise vient de mettre au point un moyen assez astucieux pour lutter contre la pollution et limiter les déchets en entraînant des corbeaux à ramasser les mégots de cigarettes jetés par terre. L’idée vient de Christian Günther-Hanssen, qui a créé l’entreprise Corvid Cleaning pour mettre son plan de dépollution en action.

TESTÉE EN CE MOMENT

Actuellement testée à petite échelle, l’idée repose sur le fait que les corbeaux sont récompensés par une friandise lorsqu’ils ramassent des mégots de cigarettes et les déposent dans une petite machine qui distribue le goûter bien mérité. Devant cette pollution synonyme d’incivilité, si les tests s’avèrent concluants, Christian Günther-Hanssen espère étendre l’opération à toute la ville de Södertälje. La ville dépense environ 2 millions de dollars par an pour garder ses rues propres.

DES OISEAUX EFFICACE

Selon l’entrepreneur, les corbeaux bien entraînés pourraient réduire le coût de ces opérations de 75 %. D’après les groupes environnementaux, les mégots de cigarettes constituent une forme de pollution pernicieuse en Suède. Un milliard de petits déchets sont jetés sur le sol chaque année. Au passage, Christian Günther-Hanssen souligne que les corbeaux sont des oiseaux sauvages et qu’ils travaillent à contrer cette pollution sans contrainte sur une base de volontariat. Il rappelle également que la santé des animaux est sa principale préoccupation au fur et à mesure que le projet se développe.

DES OISEAUX INTELLIGENTS

De plus, il a indiqué que corbeaux utilisés dans l’entreprise, connus sous le nom de New Caldonian, sont réputés pour leur intelligence et leur capacité de raisonnement, qui, selon les études, sont comparables à celle d’un enfant de sept ans.

« Ils sont plus faciles à éduquer et il y a aussi plus de chances qu’ils apprennent les uns des autres », a-t-il expliqué, « en même temps, il y a moins de risques qu’ils mangent par erreur des ordures ».

Interrogé sur le projet, un expert en gestion des déchets a exprimé son intérêt à voir comment le projet se déroule tout en déplorant que « nous pouvons apprendre aux corbeaux à ramasser les mégots de cigarettes, mais nous ne pouvons pas apprendre aux gens à ne pas les jeter par terre ». Un constat bien déplorable.

Bob Bellanca (rédaction btlv source The Guardian)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV