fbpx

[Extrait BTLV TV #3] Brigitte Gothière de L214 (Maltraitance animale) et Pascale Lafargue (Réincarnation)

Dans la première partie de l’émission : Brigitte Gothière, porte parole de l’association L214 Éthique & Animaux, une association loi 1908 centrée sur les animaux utilisés dans la consommation alimentaire (viande, lait, œufs, poisson), s’intéressant à leurs conditions d’élevage, de transport, de pêche et d’abattage. (Cliquez-ici pour aller sur le site de L214)


Dans la seconde partie de l’émission : Pascale Lafargue, médium, parapsychologue, auteure et conférencière. Pascale Lafargue nous dévoilera toute la vérité sur la réincarnation. (Cliquez-ici pour aller sur son site)

Pour avoir accès à la WEB TV, à la radio ainsi qu’à près de 2000 podcast en illimité, abonnez-vous à BTLV :

Pascale Lafargue

Bob : Vous en êtes certaine aujourd’hui que de toute façon Pascale Lafargue reviendra ?

Pascale Lafargue : Alors à ce jour, j’en suis absolument certaine, mais complètement certaine parce que c’est pas cette enquête isolée qui me permette de le dire aujourd’hui, c’est 20 ans de recherche qui me permettent de le dire et ces 20 années de recherche où à chaque fois systématiquement, je vais faire des révélations, je vais demander à la personne d’établir un tableau des résonnances psychologiques par rapport à la révélation faite, sa vie actuelle sa vie présente. Je vais ensuite enquêter donc je vais utiliser tous les moyens mis à ma disposition, les cercles historiques, les archives départementales, l’archive diocésaine, les archives, etc., etc.

Je vais ensuite aller sur le terrain, je vais rencontrer des gens et la magie n’arrête pas de se passer en permanence. Donc à ce jour oui et je vais même plus loin, je vous donne cette petite information avec une élève qui en été quasiment à la demande : ça fait 12 ans que je travaille avec elle sur 2000 ans d’histoires de réincarnation de l’époque du christ jusqu’à maintenant.

J’en suis à 35 révélations donc : vie révélée, résonnance psychologique, enquête, on n’est pas allé partout sur le terrain, mais déjà je peux vous dire pour les 35 tout est historiquement contrôlé. Quand je serai en mesure d’en parler d’ici 2 / 3 ans et je peux vous assurer que là qu’on vienne me démontrer le contraire parce que c’est travail de fou depuis 12 ans, mais c’est juste énorme ça va permettre Bob de comprendre le cheminement de l’âme sur les répétitions de schéma, les points d’impact, les résonnances psychologiques, combien de temps on a mis à régler un problème.

Bref je m’arrête là techniquement parce que c’est un chantier qui est énorme et une théorie qui, je crois, n’a jamais été faite à ce jour et qui va être vraiment pour la réincarnation une chose d’incroyable.

Brigitte Gothière

Brigitte Gothière : Les poussins mâles qui naissent des poules pondeuses on s’en sert pas parce que eux ils ne font pas de chair, c’est des poules naines et ça n’a pas de rendement et donc ils sont éliminés à la naissance. Donc tous ces poussins ont fait naitre à peu près 90 millions de poussins pour les pondeuses donc y’en a 45 millions qui partent comme ça soit à la broyeuse soit effectivement enfermé dans des sacs poubelles et voilà et puis y’a tous ceux qui sont de la souche poulets de chair mal formés qui sont malades qui sont en surnombre qui sont aussi éliminés, alors soit de façon légale le broyage, c’est légal.

Bob : C’est légal ?

B.G : Le broyage c’est légal. C’est absolument terrible, mais c’est légal.

Bob : Donc, mettre un être vivant dans une broyeuse comme ça, c’est légal ?

B.G : C’est tout à fait légal. C’est un procédé mécanique qui provoque une mort instantanée. Ça peut paraitre voilà, mais une fois que l’on voit les images, on se dit « Gloups ! »

À la Une

CONQUÊTE SPATIALE : Les Émirats sur la Lune en 2024

29 septembre 2020 — On vient d’apprendre que les Émirats arabes unis ont pour projet de poser un rover sur la Lune dans 4 ans. Cherchant à développer son secteur spatial, la fédération, composée de sept émirats riches en pétrole, s’est lancée ces dernières années dans l’exploration spatiale.

À l’heure où l’on doute encore d’un possible retour de l’homme sur la Lune, les Émirats veulent faire partie des nations qui comptent dans la conquête spatiale. C’est dans ce contexte qu’en septembre 2019, Hazza al-Mansouri fut le premier Émirati à être envoyé dans l’espace, à bord d’une fusée Soyouz, et le premier citoyen arabe à séjourner dans la Station spatiale internationale (ISS).

Voulant aller encore plus loin, en juillet dernier, les Émirats ont lancé la première mission spatiale arabe, dénommée « Espoir », vers Mars. Avec les moyens qu’on leur connaît, on ne doute pas que l’objectif sera atteint.

En attendant la planète rouge, le pays du Golfe vise désormais la Lune, comme l’a écrit récemment sur Twitterle vice-président émirati et émir de Dubaï, cheikh Mohammed ben Rachid al-Maktoum, « Nous avons lancé un projet émirati pour explorer la Lune » et « Ce sera un rover lunaire de fabrication émiratie qui atterrira sur la surface de la Lune d’ici 2024 ». Ambitieux et confiant, le Cheikh Mohammed a également indiqué que le module lunaire,

nommé « Rachid » en hommage à son père, couvrira des « endroits qui n’ont pas encore été atteints lors de missions d’exploration précédentes ».

UNE GRANDE PREMIÈRE

Ce premier voyage vers la Lune est une première pour les Émirats et il s’inscrit dans la stratégie spatiale du pays pour développer de nouvelles capacités scientifiques. Par ailleurs, on a appris par la voix du bureau des médias de Dubaï que le lancement de ce rover de 10 kg entrait également dans le cadre des efforts pour construire une première colonie sur Mars en 2117, l’un des projets les plus ambitieux des Émirats. L’argent du pétrole risque de rendre viable le projet. Malgré tout, il est bon de rappeler que de nos jours, on a toujours renvoyé un homme ou une femme sur la Lune qui n’est qu’à 360 000 km alors que Mars est au meilleur moment à 60 millions de kilomètres. Sans oublier le souci des radiations auxquelles seront les astronautes. Récemment, on apprenait que la NASA prévoyait une base martienne dont les parois feraient au minimum 80 cm d’épaisseur. Reste à savoir comment transporter tout le matériel nécessaire à la construction d’un tel habitat. Comme le montre l’excellent Docu-fiction Mars diffusé sur Netflix, la colonisation de la planète rouge ne se fera pas sans difficultés. Sauf si cela est déjà une réalité comme le mentionnait le journaliste italien Luca Scantamburlo lors de sa venue sur BTLV. Ce dernier tente de démonter par son enquête que les missions Apollo ne se sont pas arrêtées à Apollo 17, mais à Apollo 20 et que la NASA aurait déjà réussi à envoyer des hommes sur Mars. Pour regarder cette émission en replay cliquez ici (réservé aux abonnés).Si cela semble intrigant, la preuve n’est pas encore évidente.

Bob Bellanca (rédaction btlv.fr)

2020-03-24T17:53:47+01:0019 février 2015|

Sujets susceptibles de vous intéresser