fbpx

[Extrait BTLV TV #3] Brigitte Gothière de L214 (Maltraitance animale) et Pascale Lafargue (Réincarnation)

Dans la première partie de l’émission : Brigitte Gothière, porte parole de l’association L214 Éthique & Animaux, une association loi 1908 centrée sur les animaux utilisés dans la consommation alimentaire (viande, lait, œufs, poisson), s’intéressant à leurs conditions d’élevage, de transport, de pêche et d’abattage. (Cliquez-ici pour aller sur le site de L214)


Dans la seconde partie de l’émission : Pascale Lafargue, médium, parapsychologue, auteure et conférencière. Pascale Lafargue nous dévoilera toute la vérité sur la réincarnation. (Cliquez-ici pour aller sur son site)

Pour avoir accès à la WEB TV, à la radio ainsi qu’à près de 2000 podcast en illimité, abonnez-vous à BTLV :

Pascale Lafargue

Bob : Vous en êtes certaine aujourd’hui que de toute façon Pascale Lafargue reviendra ?

Pascale Lafargue : Alors à ce jour, j’en suis absolument certaine, mais complètement certaine parce que c’est pas cette enquête isolée qui me permette de le dire aujourd’hui, c’est 20 ans de recherche qui me permettent de le dire et ces 20 années de recherche où à chaque fois systématiquement, je vais faire des révélations, je vais demander à la personne d’établir un tableau des résonnances psychologiques par rapport à la révélation faite, sa vie actuelle sa vie présente. Je vais ensuite enquêter donc je vais utiliser tous les moyens mis à ma disposition, les cercles historiques, les archives départementales, l’archive diocésaine, les archives, etc., etc.

Je vais ensuite aller sur le terrain, je vais rencontrer des gens et la magie n’arrête pas de se passer en permanence. Donc à ce jour oui et je vais même plus loin, je vous donne cette petite information avec une élève qui en été quasiment à la demande : ça fait 12 ans que je travaille avec elle sur 2000 ans d’histoires de réincarnation de l’époque du christ jusqu’à maintenant.

J’en suis à 35 révélations donc : vie révélée, résonnance psychologique, enquête, on n’est pas allé partout sur le terrain, mais déjà je peux vous dire pour les 35 tout est historiquement contrôlé. Quand je serai en mesure d’en parler d’ici 2 / 3 ans et je peux vous assurer que là qu’on vienne me démontrer le contraire parce que c’est travail de fou depuis 12 ans, mais c’est juste énorme ça va permettre Bob de comprendre le cheminement de l’âme sur les répétitions de schéma, les points d’impact, les résonnances psychologiques, combien de temps on a mis à régler un problème.

Bref je m’arrête là techniquement parce que c’est un chantier qui est énorme et une théorie qui, je crois, n’a jamais été faite à ce jour et qui va être vraiment pour la réincarnation une chose d’incroyable.

Brigitte Gothière

Brigitte Gothière : Les poussins mâles qui naissent des poules pondeuses on s’en sert pas parce que eux ils ne font pas de chair, c’est des poules naines et ça n’a pas de rendement et donc ils sont éliminés à la naissance. Donc tous ces poussins ont fait naitre à peu près 90 millions de poussins pour les pondeuses donc y’en a 45 millions qui partent comme ça soit à la broyeuse soit effectivement enfermé dans des sacs poubelles et voilà et puis y’a tous ceux qui sont de la souche poulets de chair mal formés qui sont malades qui sont en surnombre qui sont aussi éliminés, alors soit de façon légale le broyage, c’est légal.

Bob : C’est légal ?

B.G : Le broyage c’est légal. C’est absolument terrible, mais c’est légal.

Bob : Donc, mettre un être vivant dans une broyeuse comme ça, c’est légal ?

B.G : C’est tout à fait légal. C’est un procédé mécanique qui provoque une mort instantanée. Ça peut paraitre voilà, mais une fois que l’on voit les images, on se dit « Gloups ! »

À la Une

(OVNIS) Une entreprise canadienne détient 25 ans de témoignages d’OVNIS et refuse de les divulguer.

3 août 2021 – L’entreprise canadienne Nav Canada, qui supervise le trafic aérien dans le pays, détiendrait de très nombreux témoignages de pilotes de ligne et de l’armée qui ont vu des ovnis. Il faut dire que cette société est la première ligne de contact lorsque des pilotes professionnels repèrent des ovnis dans l’espace aérien canadien, mais n’étant pas une institution gouvernementale, elle est en droit de ne pas les partager.

Le Canada fait figure d’exception en ce qui concerne les témoignages d’OVNIS, car la plupart ne sont pas accessibles hormis ceux qui ont fuité puisqu’ils sont détenus par Nav Canada. Si l’entreprise détient tous ses témoignages, c’est parce que le Canada a été le premier pays à privatiser entièrement son système de navigation aérienne civile et c’est Nav Canada qui en est devenu le propriétaire. Dans le cadre d’un accord toujours en cours avec le gouvernement canadien, Nav Canada fournit la plupart des données qui informent la base de données des incidents de vol de Transports Canada, qui est la source des cas d’OVNI repéré dans le ciel canadien. Pour réaliser cette tâche, l’entreprise a mis en place le Système de rapport quotidien sur les événements de l’aviation civile (CADORS). Ces archives numériques contiennent environ 300 000 entrées sur des incidents aériens, mais également tous les rapports d’ovnis fait par des avions civils canadiens mais aussi militaires depuis 1996.

LES ARCHIVES DE NAV CANADA, UN SECRET BIEN GARDÉ

Malgré la mainmise de l’entreprise sur ses nombreux témoignages certains ont pu fuiter c’est le cas notamment d’un des plus récents qui a eu lieu le 9 mai. Cet OVNI a été repéré lors d’un vol de Delta Air Lines où le pilote a déclaré que quelque chose se déplaçait au-dessus de lui qu’il ne parvenait pas à identifier. Il en a alors référé à un contrôleur de Nav Canada qui a indiqué qu’il n’y avait pas de trafic connu dans la région. Cependant parmi les témoignages qui ont fuité, il y en a de biens plus impressionnants et mystérieux. Comme celui du 21 octobre 2005 ou le personnel de Nav Canada a reçu les rapports de quatre équipages de vol différents, indiquant la présence d’un objet argenté et brillant au-dessus de Toronto. De toute évidence, Nav Canada semble être assis sur une véritable mine d’or en ce qui concerne les témoignages d’OVNIS au Canada. Même si certains journalistes canadiens exigent que les archives de l’entreprise soient ouvertes, il est probable que la plus grande source d’information sur les OVNIS au Canada reste fermée pour le moment. 

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2020-03-24T17:53:47+01:0019 février 2015|

Actus susceptibles de vous intéresser