fbpx

PROPHÉTIES : des élus capables de prévoir l’avenir ?

27 juillet 2020 – Depuis des siècles, des hommes et des femmes se vantent de pouvoir voir l’avenir. Diseuses de bonne aventure, voyantes, médiums ou prophètes, qui sont ces gens qui pourraient prévoir le futur ?

De nature un peu anxieuse, l’Homme a toujours voulu savoir ce qu’il se passera après. Après demain, la semaine prochaine, dans 30 ans ou même après la mort. Certains d’entre nous auraient la réponse à ces questions. Nostradamus, John Dee… ces personnages particuliers ont côtoyé les grands de ce monde et auraient prévu les plus grands événements de notre Histoire.

DES PROPHÈTES AU SERVICE DU POUVOIR

John Dee est un mathématicien, astronome, astrologue, géographe et occultiste britannique, célèbre pour ses relations avec la reine d’Angleterre, Élisabeth 1re, mais aussi pour ses discussions avec les anges. Il est à l’origine de l’alphabet énochien, l’alphabet utilisé par les anges pour communiquer avec lui. Dee aurait bel et bien réussi à entrer en contact avec eux, notamment Michael, Gabriel, Uriel et Raphaël. Il aurait eu des informations très précises sur l’avenir, mais aussi sur les noms et la hiérarchie angélique. Les livres qu’il a écrits lui auraient été dictés par les anges eux-mêmes.

Autre pays, autre Reine. Nostradamus, né Michel de Nostredame, était apothicaire, peut-être même médecin, mais également proche de la reine de France Catherine de Médicis en raison de ses capacités d’astrologue et de médium qui lui aurait permis de prédire la mort du Roi Henri II, l’époux de Catherine de Médicis, le massacre de la Saint-Barthélemy ou encore les attentats du 11 septembre 2001 dans de courtes prédictions énigmatiques et hautement symboliques.

DES PRÉDICTIONS SOUS SCELLÉ

On aurait pu croire que les prophètes avaient disparu et qu’il ne restait d’eux que ce que les livres voulaient bien nous conter. Et pourtant, de l’autre côté de l’Atlantique, au Brésil, un homme fait parler de lui.

Il s’appelle Jucelino Nobrega Da Luz et il aurait eu 90 000 prémonitions. Parmi elles, l’incendie de Notre-Dame de Paris, l’attentat de Charlie hebdo, l’élection de Barack Obama et sa réélection, l’élection de Donald Trump face à Hillary Clinton…

Fait étonnant, Jucelino fait consigner toutes ses prédictions par un huissier avant de les diffuser afin d’attester de leur véracité. Il a notamment écrit près de 17 000 lettres à différentes instances comme à des particuliers pour les prévenir de ce qui allait se produire.

Reçu en exclusivité sur le plateau de btlv.fr, Jucelino a expliqué qu’il faisait ce qu’il faisait pour prévenir les gens et dans le meilleur des cas, sauver des vies humaines. Il a également répondu aux questions de Bob sur ce que le reste de l’année 2020 nous réserve, sur le Coronavirus et même les élections présidentielles américaines et françaises.

Vous souhaitez en apprendre plus sur Jucelino Da Luz, l’émission (réservée aux abonnés) est par ICI.

Un numéro des affranchis intitulé « Prophéties : se sont-elles vérifiées au fil du temps ? » est disponible sur btlv.fr.

Margaux Naudin (Rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

MÉDITATION ACTIVE : Du mantra aux malas ou inversement

20 septembre 2020 – Les répétitions des mantras canalisent le mental, détendent le corps et apaisent l’esprit. Les malas sont utilisés comme des guides à la pratique des mantras.

QU’EST-CE QU’UN MALA ?

C’est un collier/chapelet de perles d’ailleurs mala (ou malajapa) est un mot sanskrit qui signifie  “guirlande“. Il fut utilisé par les sages depuis des milliers d’années pour leurs méditations. Les bouddhistes et les pratiquants de yoga l’utilisaient et l’utilisent encore dans leurs pratiques. Égrainer le mala (faire passer les perles une par une dans les doigts) permet de « compter » le nombre de fois que l’on récite un mantra.

Les malas sont composés de 108 perles et d’une perle Gourou. Cette dernière sert de repère après avoir égrainé les 108 perles de comptage.

Il existe aussi des malas avec 18, 27 ou 54 perles pour des séances de méditation plus courtes mais le nombre de perles est toujours proportionnel à 108.

POURQUOI RÉCITER DES MANTRAS ?

En sanskrit, « Man » signifie « penser » et « trana » veut dire « protection ».

Outre l’éventuel aspect protecteur des malas ils peuvent être utilisés pour divers raisons d’accompagnement. D’après Mya (créatrice de malas), réciter des mantras permet une meilleure circulation de l’énergie, peut améliorer l’état émotionnel et peut provoquer un apaisement général.

COMMENT CA MARCHE ?

Les mantras peuvent être des sons, des mots (« Om »…), de courtes prières ou formules qu’on répète à voix haute un certain nombre de fois, car, en Yoga la voix est utilisée comme un moyen de guérison. L’essence du mantra se retrouve dans le son, la vibration. L’énergie du récitant serait transformée de telle sorte que des bienfaits soient observés tant au niveau psychique que physique. Ils existent des mantras dédiés à divers objectifs et chacun peut trouver le sien. De nombreux mantras sont également liés à une divinité, mais cette pratique n’a pas forcément de connotation religieuse.

Pour voir l’émission « Bienvenue en Terre Happy: La Magie des Malas Sacrés avec Mya », c’est par ici:

Thierry Penin (rédaction btlv.fr)

2020-07-27T22:02:44+02:0027 juillet 2020|

Sujets susceptibles de vous intéresser