Découvrez BTLV, le média N°1 sur le mystère et l'inexpliqué (Replay/Podcast/rédactionnel)

Pour accéder à toutes nos interviews audio et vidéo
Rejoindre BTLV

23 juin 2020 : On se souvient tous du capitaine Némo observant une pieuvre géante à travers le hublot de son Nautilus. Dans 20 000 lieux sous les mers, Jules Vernes en a fait un des grands moments de son ouvrage. Depuis, de nombreux récits de rencontres entre des marins et des pieuvres ou calmars géants furent rapportés. Si on ne sait jamais vraiment où s’arrête la réalité et où commence la légende, en Afrique du Sud on a réellement découvert un calmar géant.

Mesurant plus de quatre de mètres de long, les biologistes en font un sujet d’étude. Ce qui se comprend, car il est rare de pouvoir observer sous toutes les coutures un tel spécimen. Échoué sur une plage située à près de 150 kilomètres au nord de la ville du Cap, il était, malheureusement pour lui, encore vivant lorsqu’il fut trouvé par un baigneur. Une scène difficile à vivre pour l’homme comme il a pu le déclarer à News 24 : « C’était triste et dur à voir, car je savais qu’il était en train de mourir ».

Richard Davis, c’est son nom, dit avoir dû batailler pour que l’animal lui lâche la main prise dans l’une de ses tentacules. Jeune et affichant un poids de 200 à 300 kilos pour un peu plus de 4 mètres de long, les biologistes spécialistes des céphalopodes assurent qu’il en existe qui peuvent mesurer jusqu’à 13 mètres à l’âge adulte. Ce sont souvent les femelles qui sont les plus longues. Les mâles de leur côté font, pour les plus grands, environ 10 mètres.

Si la découverte est triste et morbide, elle n’en reste pas moins intéressante pour les chercheurs, car de tels spécimens vivent habituellement dans les grandes profondeurs (ndlr : 200 à 300 mètres de fond) ce qui rend très compliquée leur observation. Une raison de plus pour avoir programmé une autopsie de l’animal. Cela permettra de découvrir l’origine de son décès. Pour Wayne Florence, conservateur des invertébrés marins des musées Iziko, la collision avec un chalutier semble écartée tant l’animal état en bon état physique. L’autopsie devrait en apprendre plus aux chercheurs.

Bob Bellanca (source IFL Science)