Découvrez le premier site (Vidéo / Audio / Actu) consacré aux mystères de l'espace et de l'univers

Regardez et écoutez BTLV gratuitement et sans engagement pendant 7 jours
+3000H d'émissions pour donner du sens à sa vie
Je découvre maintenant

14 mai 2019 — Le record du monde de la plongée la plus profonde de l’histoire vient d’être battu par l’homme d’affaires et explorateur de Dallas, Victor Vescovo, qui a plongé à 10 927 mètres de profondeur, dans la fosse des Mariannes.

La profondeur obtenue par Vescovo dépasse de 66 pieds le précédent record pour une plongée en solo, détenue par le réalisateur James Cameron, qui avait atteint 10 907 mètres en 2012. (Le précédent record de la plongée la plus profonde au monde [pas en solo] était de 10 915 mètres, réalisée en 1960).

Dans une interview accordée à Newsweek, Vescovo a déclaré avoir commencé à penser à tenter la plongée en 2012 après avoir gravi la plus haute montagne de chacun des continents. Son plan était de plonger au plus profond des cinq océans de la Terre. Il a battu le record du plongeon le plus profond lors de sa deuxième expédition dans la fosse des Mariannes.

Expliquant en quoi consistait l’expérience, il a déclaré : « Le fond était constitué d’une sorte de cuvette plate et beige recouverte d’une couche très épaisse de limon. Il y avait quelques petits animaux translucides qui ondulaient doucement pour se déplacer. Au fond de l’océan, il n’était absolument pas mort. Il était absolument extraordinaire de faire partie d’une création technique de l’homme, avec 16 000 psi écrasés contre la coque et les fenêtres, et pourtant je me sentais presque comme si j’étais assis dans un avion un peu plus frais à cause de la température, mais c’était étonnant que l’ingéniosité et l’ingénierie puissent nous permettre de voyager facilement dans cet endroit extrêmement inhospitalier pour continuer à explorer notre monde. Je me sentais très excité et privilégié de le voir, mais aussi très calme, car c’est vraiment un endroit calme et paisible. »

Au cours de la plongée, Vescovo a rencontré diverses « créatures étranges », notamment un ver de cuillère situé à une profondeur de presque 23 000 pieds — plus profonde que l’espèce n’avait été rencontrée auparavant. Les caméras ont également capturé un poisson-escargot, le poisson qui vit au plus profond, à 26 250 pieds.

En ce qui concerne les défis liés à la plongée à de telles profondeurs, Vescovo a déclaré que la conception d’un véhicule pour résister à de telles pressions était l’un des obstacles les plus difficiles. « La conception de tous les systèmes capables de survivre de manière fiable et répétée à cette agression physique massive de la part de la nature était un véritable défi.

Il a déclaré que l’équipe est à peu près sûre que le Challenger Deep dans la fosse des Mariannes est le point le plus profond de l’océan. Elle est donc raisonnablement convaincue de ne pas pouvoir aller plus loin. La prochaine expédition verra Vescovo et son équipe se diriger vers la fosse des Tonga, dans le Pacifique Sud.

“De nombreux scientifiques pensent que les océans peuvent nous montrer de nouvelles espèces de vie grâce à des biochimies uniques qui pourraient permettre de débloquer de nouveaux matériaux ou médicaments”, a déclaré Vescovo. “Comprendre comment la vie existe dans ces profondeurs extrêmes peut également nous aider à comprendre comment la vie a pris naissance sur Terre et comment elle pourrait se développer sur d’autres planètes”.

Henri Coron (btlv.fr/source Newsweek)