Plus d’infos sur l’émission : Il y a peu de temps, BTLV se rendait au salon du livre des lanceurs d’alerte, l’occasion pour les abonnés de rencontrer des personnalités telles que Michèle Rivasi (députée européenne), Yannick Jadot (candidat écologiste à la présidentielle), Yasmine Motarjemi (lanceuse d’alerte contre Nestlé) ou encore Jean François Julliard (rédacteur en chef adjoint du Canard Enchaîné).
Pour aller encore plus loin, BTLV décide de leur consacrer une table ronde. Deux heures d’antenne consacrées à la cause du lanceur d’alerte ainsi qu’à son statut, qui n’est d’ailleurs absolument pas protégé par nos lois. Avec nous pour en parler, Stéphanie Gibaud, Philippe Pascot et Caroline Chaumet.

Stéphanie Gibaud : Auteur de « La femme qui en savait vraiment trop », elle est la lanceuse d’alerte qui a découvert le caractère illégal de la banque UBS. Elle a fait gagner à l’état 1,1 milliard d’euros durant l’été 2014.
Depuis, sa vie a basculée, la banque l’a harcelé avant de la mettre à l’écart puis de la sanctionner. Depuis, les autres entreprises privées ne veulent pas vous embaucher. Pire, aujourd’hui, la loi se retourne contre elle puisqu’au aux yeux de l’Etat, elle n’est qu’un témoin et non une lanceuse d’alerte.
Découvrez les ouvrages de Stéphanie Gibaud en cliquant ici !

Philippe Pascot : Ex adjoint de Manuel Valls à la mairie d’Evry, conseiller municipal puis conseiller régional et Chevalier des Arts et des Lettres, Philippe Pascot quitte le milieu après 25 ans de vie politique, et en ayant fréquenté la plupart des élus de premier plan. Il milite aujourd’hui pour une transparence totale de l’exercice politique.
Il nous informe du côté sombre de la politique : « J’ai eu quelque personnes qui sont venu me voir oui… C’est jamais méchant… C’est : ‘Tu devrais faire attention' ».
Découvrez les ouvrages de Philippe Pascot en cliquant ici !

Caroline Chaumet : Créatrice de l’association « Le mur des insoumis« , le média des lanceurs d’alerte.
Elle a notamment pu mettre en lumière les témoignages de Stéphanie Gibaud, Antoine Deltour, Edward Snowden, Julian Assange ou Irène Frachon sous forme d’interview audio sur le site « Le mur des insoumis ». Mais aussi des cas un peu moins connu comme par exemple ceux de James Dunne, Anders Kompass, Céline Boussié ou encore Loïc Richard.