fbpx
x

(SANTÉ) Le patient zéro du Covid-19, pourrait avoir été un employé du laboratoire de Wuhan selon une enquête de l’OMS

13 août 2021 – La théorie selon laquelle le covid-19 proviendrait d’un laboratoire de Wuhan n’est pas nouvelle et avait émergé dès le début de l’épidémie. Cependant, une enquête de l’OMS semble pencher en faveur de cette théorie. Elle suggère que le patient zéro du Covid-19 pourrait avoir été un employé du laboratoire de Wuhan qui est entré en contact avec une chauve-souris.

L’origine du virus serait donc un mélange entre deux théories puisque la chauve-souris et un employé d’un laboratoire chinois seraient tous deux impliqués dans l’émergence du Covid-19. C’est le docteur Peter Embarek qui dirige l’enquête sur l’origine du coronavirus qui a émis la théorie selon laquelle le virus provenait d’un laboratoire de Wuhan. D’ailleurs, il avait initialement déclaré que la théorie selon laquelle le virus pourrait provenir de l’Institut de virologie de Wuhan était extrêmement improbable. Cependant, le déroulement de l’enquête semble l’avoir poussé à modifier ses conclusions. Néanmoins, il a tenu à préciser que même si le patient zéro travaillait dans un laboratoire de Wuhan, il n’y a aucune preuve que l’épidémie de Covid soit liée à des recherches menées à Wuhan.

UNE EXPLICATION CONTESTÉE

La théorie de Peter Embarek serait donc la contamination d’un employé d’un laboratoire de Wuhan par une chauve-souris. Pour justifier cette théorie, il met en avant le fait qu’aucune des chauves-souris ne vit à l’état sauvage dans la région de Wuhan. De ce fait, les seules personnes susceptibles d’avoir approché les chauves-souris soupçonnées d’avoir hébergé le virus à l’origine du Sars-Cov-2 sont des employés des laboratoires de la ville. Une théorie évidemment contestée par de nombreux experts d’autant que de nombreuses théories concurrentes sont à l’étude. Cependant, elle est surtout contestée par la Chine qui depuis le début de la pandémie qui a toujours rejeté l’idée selon laquelle le coronavirus proviendrait de l’un de ses laboratoires. Quoiqu’il en soit, cette théorie ne pouvant pas être confirmée pour le moment le mystère demeure.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(FOSSILE) Un paresseux géant retrouvé en Guyane

27 octobre 2021 – Quatre mètres, quatre tonnes. Aussi lourd qu’un éléphant. Trouver le squelette d’un paresseux géant en Guyane est une première en France. L’espèce a disparu il y a 12 000 ans.

C’est le paléontologue Pierre-Olivier Antoine qui est à l’origine de la découverte… Dans une mare de boue, dans la région de Maripasoula, à la frontière du Suriname. “Il est très difficile de trouver des fossiles en Guyane à cause de l’acidité des sols et du couvert forestier”, explique ce professeur à l’Université de Montpellier.

Des vestiges ont déjà été trouvés en Patagonie, au sud de l’Argentine, mais jamais dans le département français. Pendant une semaine, six paléontologues ont déterré plusieurs os dont des maxillaires et des mandibules, en plein cœur de la forêt amazonienne. L’espèce a rapidement été identifiée : c’est un Eremotherium laurillardi. Un herbivore qui, contrairement à son descendant actuel, ne se déplaçait qu’à terre et non dans les arbres… Ce que l’on comprend aisément lorsqu’on pèse plusieurs tonnes…

La trouvaille est une aubaine pour la Guyane. Les paléontologues espèrent retrouver des restes d’autres animaux ayant vécu en même temps que le paresseux géant. Les fossiles ont été présentés à certains collégiens guyanais.

Tom Hannane (rédaction btlv.fr)

2021-08-13T18:32:41+02:0013 août 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser