fbpx
x

(SANTÉ) Les chiens peuvent détecter les crises d’épilepsie sans recevoir de formation

1er septembre 2021 — Le chien est vraiment le meilleur ami de l’homme, et il le prouve de plus en plus. On sait depuis longtemps qu’il peut être dressé pour détecter les maladies. Depuis le début de la pandémie de la crise de la Covid-19, de nombreux chiens  ont été entraînés à flairer le virus. Une nouvelle étude a montré que les chiens  peuvent prévenir quand leurs propriétaires sont sur le point d’avoir une crise d’épilepsie sans aucun apprentissage!

À l’origine, ces super chiens de race − malinois, sprinter, spaniel et labrador − sont formés au dépistage olfactif comme à la recherche de personnes dans les grands espaces, mais aussi dans les décombres lors des tremblements de terre.

Des scientifiques de l’Université Queen’s de Belfast, au Royaume-Uni, ont étudié la réaction de 19 chiens à l’odeur de sueur de personnes qui étaient sur le point de faire une crise d’épilepsie ou qui venaient d’en subir une. L’équipe a également collecté un test de sueur de personnes ne souffrant pas de cette maladie.

UN CHANGEMENT DE COMPORTEMENT TRÈS EXPRESSIF

Les auteurs ont constaté que tous les chiens avaient des changements de comportement. Ils ont commencé à hurler, à aboyer ou à établir un contact visuel intense bien qu’ils n’aient pas été entraînés à le faire. « Nos résultats ont montré que tous les chiens réagissaient aux odeurs associées à une crise », écrivent les chercheurs. « Il existe un composant volatil unique associé aux crises d’épilepsie que l’on trouve chez les chiens, qui à son tour peut alerter leur propriétaire qu’une crise est imminente.

Les scientifiques notent que cette découverte est formidable, car elle peut éviter les blessures dues à des crises inattendues et permettre également à une personne d’être avertie, pour qu’elle ait le temps de prendre des médicaments pour stopper la crise. « Notre objectif ultime est de développer un appareil électronique qui pourrait être sensible à un biomarqueur qui précède le début d’une crise d’épilepsie », notent les auteurs, mais pour cela, ils doivent comprendre exactement ce que les chiens  reniflent.

François Deymier (rédaction btlv.fr)

Pas encore abonné ?
Rejoindre BTLV

À la Une

(INNOVATION) L’armée américaine s’est dotée de fusils qui visent et tirent automatiquement

27 octobre 2021 – L’armée américaine s’est récemment procuré des SMASH 2000, un système de visée informatisé qui grâce à un algorithme permet ainsi de détecter automatiquement la cible, de prédire ses mouvements et d’indiquer au tireur où viser.

Afin de permettre à ses soldats de mieux viser et donc d’être plus efficace, l’armée américaine a décidé de miser sur le SMASH 2000. Il s’agit d’un système de visée informatisé qui en apparence ressemble à une lunette classique, qui se glisse sur le haut d’un fusil d’assaut. Le système fonctionne grâce à une caméra et un laser qui permet de déterminer la distance entre l’arme et la cible. Un algorithme intégré permet ainsi de détecter automatiquement la cible, de prédire ses mouvements et d’indiquer au tireur où viser. En d’autres termes il s’agit de viseurs intelligents conçus pour aider les tireurs à repérer les cibles et à leur montrer ensuite le point de visée le plus optimal à engager, même lorsqu’ils se déplacent.

UNE SORTE DE ROBOT TUEUR

En plus de constituer une redoutable aide à la visée, le système SMASH 2000 peut au militaire quand et où tirer d’une certaine façon c’est la machine qui prend le tir en main. En fait, avec cette technologie, une fois que la lunette a acquis sa cible, le militaire n’a plus qu’à presser la détente de son arme et laisser le système électronique prendre en charge le tir. C’est donc l’algorithme qui décide de faire feu lorsqu’il est certain que la balle peut toucher sa cible. En outre, bien qu’il soit sous le contrôle d’un soldat, c’est donc tout de même le SMASH 2000 qui prend la décision finale, on peut donc le voir comme un robot tueur. Ainsi cette technologie montre que petit à petit l’intelligence artificielle prend de plus d’importance dans l’armée.

Pierre-Alexis Lagèze (rédaction btlv.fr)

2021-09-01T17:25:52+02:001 septembre 2021|

Actus susceptibles de vous intéresser